Posture en extension passive crânio-cervicale (sub-occipital release)


zs

Sans titre

Il est proposé qu’elle soit couplée à des courants interférentiels dans le traitement des céphalées d’origine cervicale pour une différence cliniquement importante par rapport à un traitement standard [Pérez-Llanes 2020]


La technique correspond à une traction manuelle du rachis cervical supérieur. Pour les ostéopathes elle est parée de vertus dépassant le seul traitement mécanique.

Objectifs

  1. Posturer en extension passive C0 sur C1.
  2. Améliorer les céphalées d’origine cervicale

Procédure

https://www.youtube.com/watch?v=Bw7RMtIeHms

Le patient est en décubitus, tête sur la table, yeux fermés.
Le praticien est à sa tête, les paumes des mains sous la tête du patient, les doigts en contact avec les condyles occipitaux.
Médius et annulaire de chaque main se placent entre les condyles et le processus épineux de l’axis.
Les articulations métacarpo-phalangiennes sont fléchies à 90°, les inter-phalangiennes étendues.
Le poids du crâne exerce une pression constante mais non douloureuse.
Une traction crâniale peut majorer la détente sous-occipitale.

La technique dure de l’ordre de 4 minutes.

Variante 

Il est proposé d’y adjoindre des courants interférentiels pendant la technique (une plaque en sous-occipital, l’autre en thoracique [Pérez-Llanes 2020].

Validité

BoussoleCette technique pourrait immédiatement majorer les vertus thérapeutiques de l’exercice de renforcement des fléchisseurs profonds, mais rien n’indique que son emploi isolé soit utile [Heredia Rizo 2012, Kim 2016].

Des modulations d’une douleur expérimentale au membre supérieur ( application de froid intense, compression ischémique) pourraient se retrouver chez le sujet sain après application de ce traitement manuel comparativement à un traitement factice [Metzler-Wilson 2020]

Sur les céphalées d’origine cervicale

Des patients ont été répartis au hasard pour recevoir soit un traitement standard (n = 13) soit le traitement expérimental (n = 12), consistant en 20 minutes d’inhibition musculaire sous-occipitale plus un courant interférentiel deux fois par semaine pendant 4 semaines.

L’indicateur principal était l’amélioration de la douleur, et les indicateurs secondaires comprenaient l’amélioration de l’incapacité liée aux maux de tête et la réduction de l’impact des céphalées, évaluées au départ de l’étude et à 4 semaines par un évaluateur en aveugle du groupe.

Des améliorations ont été retrouvées dans le groupe de traitement expérimental à 4 semaines au Neck Disability Index, Headache Disability Inventory et sur l’impact provoqué par les maux de tête, mais pas pour la douleur auto-déclarée.

Ces améliorations dépassent la différence minimale cliniquement importante [Pérez-Llanes 2020].


Références bibliographiques

Heredia Rizo A.M. et al. 2012. Immediate effects of the suboccipital muscle inhibition technique in craniocervical posture and greater occipital nerve mechanosensitivity in subjects with a history of orthodontia use: a randomized trial. J. Manipulative Physiol. Ther. 35 (6), 446–453.

Kim BB, Lee JH, Jeong HJ, Cynn HS. Effects of suboccipital release with craniocervical flexion exercise on craniocervical alignment and extrinsic cervical muscle activity in subjects with forward head posture. J Electromyogr Kinesiol. 2016 Oct;30:31-7

usaMetzler-Wilson K, Vrable A, Schaub A, Schmale TK, Rodimel BV, Krause BA, Wilson TE. Effect of Suboccipital Release on Pain Perception and Autonomic Reflex Responses to Ischemic and Cold Pain. Pain Med. 2020 Mar 27. pii: pnaa051. doi: 10.1093/pm/pnaa051. Article en pré-publication.

Articles en rapport avec le sujet

espagneR Pérez-Llanes, J D Ruiz-Cárdenas, A J Meroño-Gallut, M I Fernández-Calero , J Ríos-Díaz. Effectiveness of Suboccipital Muscle Inhibition Combined With Interferential Current in Patients With Chronic Tension-Type Headache: A Randomised Controlled Clinical Trial. Neurologia. 2020 Apr 25;S0213-4853(20)30042-6. doi: 10.1016/j.nrl.2019.12.004.

(Article en accès libre en 2020)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s