Un programme simple et validé sur le long terme pour la cervicalgie attribuée à un fléau cervical, même sans approche comportementale


Sans titre
Photo provenant du PDF. Une version utilisant le masque anti-Covid et ses élastiques est en cours de certification CEE.

Ce n’est pas la première fois qu’Anneli Peolsson fait une étude là-dessus. Si vous êtes fâché avec les concepts de gestion de la douleur, vous pourrez pratiquer en vous basant sur les preuves tout en continuant de faire de l’extension axiale active et du double-menton 🙂 

Procédure 

Elle est bien décrite et disponible à ce lien.

http://liu.diva-portal.org/smash/get/diva2:785214/FULLTEXT02

L’approche comportementale 

Conformément au concept d’exercice gradué, les participants ont été encouragés à ignorer toute augmentation temporaire de la cervicalgie et à se concentrer sur la réussite de la progression de l’exercice avec les mêmes exercices que ceux entrepris par le groupe sans cette approche comportementale. Les participants ont reçu pour instruction d’éviter de provoquer des brachialgies et ont également bénéficié d’interventions comprenant l’éducation et l’introduction à des activités visant à la gestion de la douleur (par exemple, relaxation, exercices de respiration) et à la résolution de problèmes.

La prescription d’APA

Les participants se sont vu prescrire une activité physique générale individualisée (par exemple, marche nordique, cours de gymnastique, exercices individuels à la maison qui ne sont pas spécifiques au cou) à pratiquer en dehors du système de soins de santé. Les activités choisies ont été basées sur un bref entretien de motivation et un examen physique ultérieur. Une visite de suivi ou un appel téléphonique a été favorisée.

Posologie

Deux séances par semaine sur 12 semaines.

Indicateurs 

EVA des brachialgies, questionnaire sur les paresthésies, tests neurologiques cliniques effectués après 3, 6 et 12 mois. 

Validité 

BoussoleComparativement à une simple prescription d’exercice physique, ce programme spécifique, qu’il soit couplé ou non à une approche comportementale, présente des avantages sur le long terme en ce qui concerne les douleurs au bras et les déficits neurologiques (n = 171). Les patients ont probablement une force musculaire plus proche  de la normale et des tests neurodynamiques négatifs par rapport à la simple prescription. 


Références bibliographiques 

suedeMaria Landén Ludvigsson, Gunnel Peterson, Anneli Peolsson. Neck-specific Exercise for Radiating Pain and Neurological Deficits in Chronic Whiplash, a 1-year Follow-Up of a Randomised Clinical Trial. Sci Rep. 2020 Apr 21;10(1):6758. doi: 10.1038/s41598-020-62722-4.

(article en accès libre) 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s