Mobilisation passive de la cheville : plus précis que Maitland, tu meurs :D


11

Les ostéopathes se contentent de «remettre l’astragale en place après sa subluxation antérieure», les partisans de la méthode Maitland s’interrogent : faut il faire la technique  de mobilisation passive antéro-postérieure de grade IV à l’aide d’un métronome pendant 30 secondes, 60 ? 120 ? 

Deux mondes irréconciliables. D’un côté le feeling à la One Again, de l’autre l’ultime précision dans ses moindres détails. Ils pratiquent peu ou prou la même technique; heureusement pour les patients, elle est efficace dans les deux cas.

Méthodes 

48 athlètes féminines (âge moyen, 22,8 ± 4,8 ans) souffrant d’instabilité chronique unilatérale de la cheville ont bénéficié de différentes durées de traitement d’une mobilisation antéro-postérieure de la cheville de grade IV.

Les indicateurs étaient :

  • L’amplitude de mouvement de la dorsiflexion en charge, 
  • Le test du glissement talaire postérieur (Posterior Glide Test) 
  • Le contrôle postural dynamique (Star Balance Test)

Les participantes ont été assignées au hasard à l’une des trois conditions de traitement : 30 secondes, 60 secondes et 120 secondes. Le traitement a été administré au membre traumatisé à trois reprises, à 48 heures d’intervalle. Le membre non blessé a servi de témoin. 

Résultats : 

Des différences significatives ont été détectées après toutes les séances de traitement pour toutes les mesures de résultats (p ≤ .001) et entre les groupes de traitement après les séances 1, 2 et 3 pour toutes les mesures de résultats (p ≤ .001). La taille de l’effet était très grande ou énorme pour tous les groupes de traitement.

Conclusion : 

La mobilisation accessoire est un traitement efficace pour induire des changements aigus dans le mouvement de la cheville et le contrôle postural dynamique chez les patientes atteintes d’instabilité chronique de la cheville, des durées de traitement plus longues conférant des améliorations plus importantes.

Commentaire 

10.1177_2325967120927371-fig1
C’est tellement la quête de l’inutile que les rédacteurs ont fait un copié collé dans le diagramme 🙂

Références bibliographiques 

grandebretagneChristopher J Holland, Jonathan D Hughes, Mark B A De Ste Croix. Acute Effects of Increased Joint Mobilization Treatment Duration on Ankle Function and Dynamic Postural Control in Female Athletes With Chronic Ankle Instability. Orthop J Sports Med. 2020 Jun 22;8(6):2325967120927371. doi: 10.1177/2325967120927371. 

(article en accès libre) 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s