Exercices pour cervicalgies : c’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe


animal autruche cou faune
Photo de Jean van der Meulen sur Pexels.com

Les guides cliniques restent très vagues quant au type et à la posologie du traitement actif de la cervicalgie chronique. Force ? Endurance ? Proprioception ? Quelle méthode ? 

Cette revue systématique porte sur 26 études (n = 2288 participants) et 15 types de prises en charge. La qualité des preuves est réduite en raison d’un risque de biais élevé et de la faible taille des échantillons. L’hétérogénéité des études a empêché la réalisation de méta-analyses. 

Il semble établi qu’une série de séances de kinésithérapie active réduise la douleur et/ou l’invalidité à court terme (preuves faibles à modérées). 

Quels exercices ?

Les bons vieux exercices de rigidification cervicale contre résistance isométrique debout ou assis  réduisent la douleur et/ou l’invalidité à moyen terme (preuves de faible qualité). 

Une réduction de la douleur modérée à très importante est obtenue grâce à des programmes qui comprennent des exercices favorisant le contrôle moteur (travail en décubitus des fléchisseurs profonds contre la résistance d’un Stabilizer ®, des extenseurs à quatre pattes) et des exercices segmentaires (preuves de niveau faible à modéré). 

Aucun essai de haute qualité n’a étudié les résultats à long terme. 

Posologie 

L’augmentation de la fréquence des exercices de contrôle moteur et l’augmentation progressive de la charge des exercices isométriques peuvent améliorer l’efficacité. 

Les variables et la posologie optimales du contrôle moteur et des exercices segmentaires sont inconnues et doivent être clarifiées. 

Une étude contrôlée randomisée à faible risque de biais et à puissance adéquate est nécessaire pour évaluer l’efficacité et le dosage optimal de ces exercices est nécessaire pour évaluer les résultats sur le long terme.


Références bibliographiques 

Price J, Rushton A, Tyros I, Tyros V, Heneghan NR. Effectiveness and optimal dosage of exercise training for chronic non-specific neck pain: a systematic review with a narrative synthesis. PLoS ONE 2020 Jun;15(6):e0234511

(article en accès libre) 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s