Pour diminuer le volume de la main parétique, faire travailler le côté sain


mains eau mouille humide
Photo de Elizaveta Dushechkina sur Pexels.com

Il y avait déjà la thérapie miroir pour développer les capacités motrices du membre parétique à la vue du travail du membre sain, maintenant voilà le travail du membre sain pour améliorer le retour veineux du membre parétique.

Entre les patients hémi-négligents, les kinésithérapeutes tête en l’air et la famille du patient en visite qui ne va plus rien y comprendre, il risque d’y avoir de la perte dans les connexions neuronales de tous les acteurs. Un point positif lors de l’examen de pratique neuro : l’étudiant distrait aura des arguments quand il commencera à travailler la main droite du sujet en décubitus et la main gauche lorsque le sujet se sera retourné en procubitus 😀


Objectif : 

Cette étude vise à déterminer l’effet de l’exercice de préhension par la main non parétique sur le retour veineux dans le bras parétique lors d’un accident vasculaire cérébral.

Méthodes : 

La population de l’étude comprenait 21 patients victimes d’un accident vasculaire cérébral (59.5 ans de moyenne d’âge). Le diamètre (mm) et la vitesse moyenne dans le temps (cm/s) de la veine axillaire du côté parétique ont été mesurés par écho-doppler dans trois conditions distinctes : repos, exercice de préhension rythmique non résistif et exercice résistif (30% de la force de préhension maximale) en position assise et couchée. 

Le volume du flux veineux (ml/min) a été calculé à partir des données obtenues.

Résultats : 

En position couchée et assise, le volume du flux veineux pendant les exercices rythmiques non résistifs et résistifs a été augmenté par rapport au repos, ce qui a entraîné une augmentation du volume du flux veineux plus importante pour les exercices rythmiques résistifs que pour les exercices non résistifs (les deux, p=0,01).

Conclusion : 

L’exercice de préhension par la main non parétique s’est avéré efficace pour augmenter le volume du flux veineux dans la main parétique, et l’exercice de préhension résistive a provoqué la plus forte augmentation. 

Ces résultats suggèrent que l’exercice de préhension rythmique peut être cliniquement utile pour réduire l’incidence de l’œdème de la main chez les patients victimes d’un accident vasculaire cérébral.


Références bibliographiques 

japonHiroyuki Hayashi, Motoyuki Abe. Grip Exercise of Non-Paretic Hand Can Improve Venous Return in the Paretic Arm in Stroke Patients: An Experimental Study in the Supine and Sitting Positions. Ann Vasc Dis. 2020 Jun 25;13(2):170-175. doi: 10.3400/avd.oa.20-00024.

(Article en accès libre) 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s