Entrainement sensori-moteur du footballeur en réalité virtuelle


a contre jour action ambiance d ete ambiance estivale
Photo de manu mangalassery sur Pexels.com

Un domaine d’innovation en plein essor dans le sport est l’utilisation de réalités étendues pour offrir aux athlètes des environnements d’entraînement inédits. Il est prouvé que les environnements virtuels peuvent être des outils thérapeutiques utiles dont les résultats positifs ont été démontrés. 

Le but de cette étude pilote était de déterminer les effets de l’intervention d’entraînement sensorimoteur immersif virtuel en quantifiant :

  1. l’effet d’entraînement mesuré par le changement de performance avant et après l’intervention sur les exercices de réalité virtuelle, 
  2. la différence dans les mesures cliniques du contrôle sensorimoteur fonctionnel, 
  3. le taux d’incidence des blessures et 
  4. la performance sur le terrain pendant les compétitions de football. 

Des analyses statistiques ont été utilisées pour décrire les différences entre un groupe expérimental et un groupe de contrôle. 

Les participants ont été recrutés parmi les équipes de football masculines et féminines de deux universités américaines. 

Les participants d’une université faisaient partie du groupe expérimental (n = 78) et ont reçu une formation sensori-motrice virtuelle immersive, consistant en neuf nouveaux exercices de réalité virtuelle avec casque, deux fois par semaine pendant six semaines.

Les participants de la deuxième université faisaient partie du groupe de contrôle (n = 52). 

Procédure 

Les exercices virtuels ont été développés en référence aux principes de réhabilitation de la neuroplasticité pour entraîner divers processus neurologiques, contribuant au contrôle sensorimoteur global (voir leur description exhaustive dans le texte de l’article). Cela comprend des activités vestibulaires, visuelles et oculomotrices, un entraînement au contrôle neuro-moteur cervical, la coordination des mouvements et des exercices de posture/équilibre. 

Résultats 

Ils indiquent des effets d’entraînement positifs significatifs avant et après l’intervention dans sept des neuf exercices d’entraînement (p ≤ 0.005) et une amélioration des tests cliniques du contrôle neuro-moteur cervical et de l’équilibre (p ≤ 0.009) dans le groupe expérimental par rapport au groupe de contrôle. 

Un des exercices d’entraînement virtuel a été positivement associé à la performance sur le terrain (p = 0,022). 

Aucune différence dans le taux de blessures ou dans les mesures de performance globale sur le terrain n’a été détectée entre le groupe expérimental et le groupe témoin.

Cette étude fournit des preuves de l’entraînement et du transfert positif de l’environnement virtuel à l’environnement réel, soutenant l’utilisation de ces nouveaux exercices virtuels pour améliorer les mesures du contrôle sensori-moteur chez les athlètes de football en bonne santé.


Références bibliographiques 

usaJennifer C Reneker, W Cody Pannell, Ryan M Babl, Yunxi Zhang, Seth T Lirette, Felix Adah, Matthew R Reneker. Virtual immersive sensorimotor training (VIST) in collegiate soccer athletes: A quasi-experimental study. Heliyon. 2020 Jul 24;6(7):e04527. doi: 10.1016/j.heliyon.2020.e04527. 

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s