Les revues systématiques qui n’incluent que des études publiées pourraient surestimer l’effet antalgique des médicaments de la lombalgie 


balance centimetres chiffres distance
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Puisque les études ne montrant pas d’effet thérapeutique sont souvent moins publiées que celles présentant un tel effet, il est raisonnable de penser que l’effet thérapeutique soit surestimé lorsqu’on se base sur une revue systématique. C’est ce que semble avancer le résumé de cette étude, pour les médicaments antalgiques destinés aux lombalgiques. Apparemment, les «bidouillages» concernant les myorelaxants musculaires modifient franchement leur intérêt, déjà contesté.

Objectif 

Les examens systématiques des analgésiques pour les lombalgies ne comprennent généralement que des données publiées. L’obtention de données provenant d’essais non publiés est potentiellement importante car elles peuvent avoir un impact sur la taille de l’effet dans les méta-analyses. Les auteurs ont déterminé si l’inclusion de données non publiées provenant de registres d’essais modifie les tailles d’effet dans les méta-analyses d’analgésiques pour la lombalgie.

Conception et cadre de l’étude : 

Les registres d’études ont été recherchés pour des données non publiées conformes aux critères d’inclusion de n = 5 revues systématiques de sources individuelles. Les auteurs ont reproduit les méta-analyses en utilisant les données disponibles dans les revues originales, puis ont refait les mêmes analyses avec l’ajout de nouvelles données non publiées.

Résultats : 

Seize essais achevés et non publiés ont pu être inclus dans quatre des revues sources. Des données étaient disponibles pour cinq essais. 

L’ajout des données de deux essais à la méta-analyse originelle a permis de réduire par 10 la taille de l’effet des relaxants musculaires, par rapport à un simulacre de traitement, pour les lombalgies aiguës.

L’ajout des données de trois essais a permis de réduire beaucoup plus faiblement la taille de l’effet des analgésiques opioïdes, par rapport à un traitement factice, pour la lombalgie chronique. 

Conclusion : 

Les examens systématiques devraient inclure des rapports d’essais non publiés. Le résultat pour les relaxants musculaires est en contradiction avec la conclusion de l’étude publiée et les récentes directives internationales. L’ajout de données non publiées renforce la preuve que les analgésiques opioïdes ont de faibles effets sur les lombalgies persistantes et suggère plus clairement que ces effets peuvent ne pas être cliniquement significatifs.


Références bibliographiques 

australieMatthew K Bagg, Edel O’Hagan, Pauline Zahara, Benedict M Wand, Markus Hübscher, G Lorimer Moseley, James H McAuley. Systematic reviews that include only published data may overestimate the effectiveness of analgesic medicines for low back pain: a systematic review and meta-analysis. J Clin Epidemiol. 2020 Aug;124:149-159. doi: 10.1016/j.jclinepi.2019.12.006. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s