Le concept d’alliance thérapeutique est-il adapté à la physiothérapie ?


Silver-colored Wedding Band

L’alliance thérapeutique (parfois appelée « alliance de travail ») est la relation singulière qui se crée entre un patient et un thérapeute. Une alliance thérapeutique renforcée serait susceptible d’améliorer les résultats thérapeutiques. Selon Bordin (1979), elle comporte 3 dimensions :

  • le lien : la qualité de la relation entre le thérapeute et le patient
  • les objectifs : les objectifs que (se) fixe le thérapeute sont-ils bien ceux que le patient souhaite atteindre ?
  • les tâches : les outils thérapeutiques utilisés par le thérapeute conviennent-ils au patient, la thérapie correspond-elle à ses attentes ?

Objectif : l’alliance thérapeutique est un concept émergent dans la pratique de la physiothérapie. Il reflète la transition d’un modèle biomédical vers un modèle biopsychosocial du soin. La définition actuelle de l’alliance thérapeutique est fondée sur la définition que Bordin (1979) a proposée, dans le contexte de la psychothérapie. Une analyse de la littérature a été réalisée, afin de clarifier le concept d’alliance thérapeutique en physiothérapie.

Méthode : une analyse de concept selon une méthode évoluée (?) a été réalisée. Une vaste recherche dans la littérature a été faite, et les articles éligibles ont été soumis à une analyse thématique et sémantique inductive.

Résultats : 14 articles ont été inclus dans cette analyse de concept. 5 thèmes et 4 sous-thèmes ont été identifiés suivant une analyse thématique. Les 5 thèmes étaient : « voir la personne », « partager le trajet », « communication », « espace thérapeutique » et « promotion de l’autonomie ». Les sous-thèmes étaient « don de soi », « légitimation de l’expérience », « prise en compte des caractéristiques du physiothérapeute », et « collaboration inter-personnelle ».

Conclusion : une interprétation heuristique de l’alliance thérapeutique dans le contexte de la physiothérapie est proposée. L’alliance thérapeutique est une construction dynamique au sein de la relation thérapeutique. Elle est influencée réciproquement par le patient et le physiothérapeute par des facteurs biologiques, sociaux et psychologiques. La communication pourrait jouer le rôle de catalyseur pour rendre l’alliance thérapeutique efficiente dans le contexte de la physiothérapie. Des efforts sont nécessaires en formation initiale et continue pour renforcer l’attention portée à l’alliance thérapeutique dans la pratique de la physiothérapie, ainsi que pour guider les thérapeutes dans sa mise en place en pratique clinique.

PS : Comment ça vous ne savez pas ce que veut dire « heuristique » ?! https://www.cnrtl.fr/definition/heuristique

Références bibliographiques :

Søndenå P, Dalusio-King G, Hebron C. Conceptualisation of the therapeutic alliance in physiotherapy: is it adequate? Musculoskelet Sci Pract. 2020 Apr;46:102131. doi: 10.1016

Bordin, E.S. The generalizability of the psychoanalytic concept of the working
alliance. Psychother. Theory Res. Pract. 1979, 16 (3), 252.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s