Le signe de Trendelenburg


Assez étonnamment, ce signe clinique n’est pas trop valide. Pourtant, la présence d’un affaissement du bassin lors de la marche est rare, mais très parlante, comme lors de la vidéo ci-dessous, sur une patiente présentant une faiblesse des stabilisateurs latéraux de la hanche G…

1
Nerf glutéal supérieur

Lié à une parésie par atteinte du nerf glutéal supérieur, qui innerve les moyen & petit fessiers, le tenseur du fascia lata (TFL), le signe traduit l’effondrement en adduction coxo-fémorale lors de l’appui unipodal. Ce dernier peut être impossible. Cette boiterie de bassin montre, dans un plan frontal, un déport latéral du bassin du côté parétique par absence de stabilisation musculaire latérale.

Ce n’est pas un signe de coxarthrose.

Objectifs

Frederick Trendelenburg a inventé cet test en 1897 pour dépister la faiblesse des abducteurs de hanche.

Procédure

Il existe plusieurs variantes de ce test ; cependant, une méthode couramment décrite exige que le patient se tienne debout sur une jambe, qu’il fléchisse la hanche du côté de la jambe non traitée à environ 30°, puis qu’il élève le bassin du côté de la jambe non traitée « aussi haut que possible », cette position étant maintenue pendant une période de 30 s.

Valeur

Le test est positif lorsque le patient ne peut pas maintenir le bassin aussi haut que possible pendant 30 secondes.

Fiabilité

Selon le résumé de cette étude [Roussel 2007], en inter-examinateurs sur des lombalgiques elle est bonne (κ supérieur à 0,75).

Validité

BoussoleSur une population sans troubles articulaires de hanche, un chiropracteur juge le test positif ou non, sur les deux hanches. Ses estimations ont été comparées au couple isométrique et isocinétique maximal normalisé des abducteurs (Biodex System 4) et à une analyse quantifiée du mouvement (Vicon) simultanée, pour mesurer le mouvement et l’élévation du pelvis dans le plan frontal.

Sans surprise sur une population saine, des corrélations faibles et non significatives ont été trouvées entre la force des stabilsateurs de hanche et l’analyse quantifiée du mouvement, une faible concordance a été retrouvée entre cette dernière et les estimations du chiropraticien (κ = 0,22-0,25) [McCarney 2020].

Une étude a réalisé un bloc anesthésique sur le nerf glutéal supérieur sur 9 hommes sains [Kendall 2013]. Selon son résumé, pour une réduction mesurée de plus de 50% de la force des abducteurs, il n’est pas possible de mettre en évidence une validité du test…


Références bibliographiques

australieLuke McCarney, Alexander Andrews, Phoebe Henry, Azharuddin Fazalbhoy, Isaac Selva Raj, Noel Lythgo, Julie C Kendall. Determining Trendelenburg test validity and reliability using 3-dimensional motion analysis and muscle dynamometry. Chiropr Man Therap. 2020 Oct 19;28(1):53. doi: 10.1186/s12998-020-00344-3.

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre.

Kendall KD, Patel C, Wiley JP, Pohl MB, Emery CA, Ferber R. Steps toward the validation of the Trendelenburg test: the effect of experimentally reduced hip abductor muscle function on frontal plane mechanics. Clin J Sport Med. 2013;23(1):45–51.

Roussel N, Nijs J, Truijen S, Smeuninx L, Stassijns G. Low back pain: clinimetric properties of the Trendelenburg test, active straight leg raise test, and breathing pattern during active straight leg raising. J Manip Physiol Ther. 2007;30(4):270–8.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s