Troubles temporo-mandibulaires. Sortir du biomécanique pur : un mode d’emploi


bouche cle dame dents
Photo de Rodolfo Clix sur Pexels.com

César Fernández-de-Las-Peñas & Harry Von Piekartz proposent un papier conséquent sur la prise en charge de ces troubles. Leur revue de la littérature vise à discuter du raisonnement clinique basé sur les mécanismes de la douleur nociceptive pour déterminer l’évaluation et la stratégie thérapeutique les plus appropriées et à identifier/cartographier les preuves scientifiques les plus récentes en relation avec les interventions de physiothérapie pour les patients souffrant de troubles temporomandibulaires (TMD). 

Les auteurs proposent également un algorithme pour l’examen clinique et les décisions de traitement ainsi qu’un modèle de la douleur intégrant les connaissances actuelles en neurosciences de la douleur. 

L’examen clinique des patients atteints de TMD devrait être basé sur les mécanismes nociceptifs et inclure l’identification potentielle du facteur de sensibilisation dominant, central ou périphérique. 

En outre, les potentiels responsables musculo-squelettiques de ces processus de sensibilisation devraient être évalués dans le but de reproduire les symptômes. 

Les stratégies thérapeutiques appliquées pour la gestion des TMD peuvent être regroupées en traitements des déficiences basés sur les tissus (interventions ascendantes) et en stratégies ciblant le système nerveux central (interventions descendantes). 

Les stratégies ascendantes comprennent des interventions ciblant les articulations, les tissus mous et les nerfs, ainsi que le dry needling, tandis que les stratégies descendantes comprennent des exercices, des images de l’imagerie motrice graduelle, ainsi que l’enseignement des neurosciences de la douleur. 

Il est prouvé que l’efficacité de ces interventions dépend du raisonnement clinique appliqué, car toutes les stratégies ne sont pas également efficaces pour les différents sous-groupes de TMD. 

En fait, la présence ou l’absence d’une hypersensibilisation d’origine centrale pourrait entraîner des résultats de traitement différents. 

Il semble que les approches multimodales soient plus efficaces et devraient être appliquées chez ces patients. 

Le présent document propose également un algorithme de décision clinique intégrant le diagnostic clinique avec des mécanismes nociceptifs pour l’application de l’approche de traitement la plus appropriée. 


Références bibliographiques 

espagneallemagneCésar Fernández-de-Las-Peñas, Harry Von Piekartz. Clinical Reasoning for the Examination and Physical Therapy Treatment of Temporomandibular Disorders (TMD): A Narrative Literature Review. J Clin Med. 2020 Nov 17;9(11):3686. doi: 10.3390/jcm9113686.

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s