Pédiatrie : la vérité sur les pieds plats flexibles, les torsions tibiale et fémorale, la position assise en W et la marche sur la pointe des pieds


photographie de mise au point selective de bonsai a feuilles vertes

Il existe des mythes, largement répandus, basés sur des croyances fausses ou non prouvées, en orthopédie pédiatrique. 

Les exemples les plus courants sont liés aux troubles des membres inférieurs. 

Les inquiétudes concernant ces résultats et les traitements suggérés, non fondés sur le plan scientifique, peuvent être transmises verbalement ou publiées par divers médias, sans références bibliographiques. 

La présente revue examine ces mythes et fournit des recommandations actualisées sur le diagnostic et le traitement (ou l’absence de traitement nécessaire) de ces découvertes orthopédiques pédiatriques courantes.

Résultats récents : 

Les orthèses utilisées dans l’enfance ne modifient pas le développement du pied pour les pieds plats flexibles. 

La position assise «en grenouille» n’est pas associée à une dysplasie développementale de la hanche, et il n’existe aucune preuve scientifique qu’elle entraîne des contractures, des luxations de la hanche ou des déficits fonctionnels.

Résumé : 

La désinformation sur les variantes normales de croissance pendant l’enfance et les traitements suggérés est omniprésente et peut être trouvée publiée dans divers médias sans bases bibliographiques, car il n’existe pas d’études scientifiques à l’appui ou d’études existantes réfutant ces affirmations. 

Ces troubles s’améliorent généralement tout au long de l’enfance sans intervention. La physiothérapie, les orthèses et les appareils orthopédiques n’ont pas fait la preuve de leur efficacité. Un traitement est nécessaire dans de rares cas et doit être dirigé par un chirurgien orthopédiste.

PS : Je suppose que ce sont des chirurgiens orthopédiques qui ont écrit ce papier, mais je serais curieux de le lire, ne serait-ce que pour prendre connaissance de leurs références bibliographiques. Si vous y avez accès, pensez à moi :D.  Ils n’ont pas l’air d’évoquer dans le résumé la marche sur la pointe des pieds, genre de situation dont je ne sais toujours pas comment me dépétrer, sauf à trouver un kinésithérapeute spécialisé à qui refiler le (grand) bébé.


Références bibliographiques 

usaEvan L Honig, Heather S Haeberle, Clare M Kehoe, Emily R Dodwell. Pediatric orthopedic mythbusters: the truth about flexible flatfeet, tibial and femoral torsion, W-sitting, and idiopathic toe-walking. Curr Opin Pediatr. 2021 Feb 1;33(1):105-113. doi: 10.1097/MOP.0000000000000977.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s