Technique de Jones : strain counterstain


Technique de Jones quésaco ?

Elle a été élaborée dans les années 50 par Lawrence Hugh Jones (1912-1996), appelé strain counterstrain (SCS).

Le principe repose sur la recherche de points douloureux appelés points de tension selon une cartographie précise. Une fois le point tension trouvé, le praticien met la patient en position antalgique pour faire céder le point. La position est maintenue 90 secondes le retour se fait de manière passive.

La main palpatrice n’est pas effective à la différence des points trigger. Elle sert de feedback pour sentir le relâchement du point.

Cette méta analyse a effectué sa recherche à partir des bases de données MEDLINE avec AMED, PUBMED, CINAHL et SCOPUS pour les publications entre janvier 2002 et avril 2012 a permis de sélectionner 29 articles.

Critères de sélection

Les patients étaient âgés de plus de 18 ans.

Les études incluses étaient limitées à des essais de contrôle randomisés comparant la douleur par palpation du point tension après un traitement SCS isolé évaluée avec une échelle visuelle analogique. Les autres modèles d’étude ou les traitements manipulatifs ont été exclus.

Cinq essais contrôlés randomisés ont été inclus pour une analyse qualitative et quantitative.

Résultats

L’effet groupé du SCS était une réduction de la douleur à la palpation du point de tension (p < 0,001, IC 95 % -0,291 à -0,825). La qualité globale des preuves était faible : si toutes les études répondaient à au moins 8 des 12 critères de qualité méthodologique, la plupart étaient de faible qualité.

Il y a une hétérogénéité dans les zones traitées dans différentes zones du corps entre les études.

La qualité de preuve restait faible. 

Conclusion

La technique de Jones permet de réduire la douleur sur le point de tension ce qui est plutôt pas mal car c’est le but de la technique. Par contre, la méta analyse ne détermine pas si la technique réduit la douleur de la symptomatologie pour laquelle le patient vient à consulter.

L’avantage de cette technique est qu’elle est peut être réalisée sur des patients douloureux (lumbago, torticolis..) car elle consiste à amener le patient dans une zone non douloureuse de relâchement.

Bibliographie

Wong CK, Abraham T, Karimi P, Ow-Wing C. Strain counterstrain technique to decrease tender point palpation pain compared to control conditions: a systematic review with meta-analysis. J Bodyw Mov Ther. 2014 Apr;18(2):165-73. doi: 10.1016/j.jbmt.2013.09.010. Epub 2013 Oct 2. PMID: 24725782.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s