Covid-19 & Guillain-Barré : rien n’est sûr


coronavirus

Récemment, une revue systématique faisait part de ses conclusions : une forte association entre Covid-19 et syndrome de Guillain-Barré. De quoi alimenter les débats en ville.

Un commentaire en termes polis vient de paraître sur cette revue systématique. On va attendre un peu avant d’en parler entre la poire et le fromage, surtout avec un ton docte et très affirmatif. 

Cher rédacteur :

Nous avons lu avec intérêt la récente revue systématique intitulée « Relation entre COVID-19 et le syndrome de Guillain-Barré chez l’adulte. Une revue systématique » par Trujillo-Gittermann et al.

Cependant, bien que les auteurs aient déclaré avoir mené l’étude en suivant les recommandations des lignes directrices PRISMA, il existe quelques écarts importants qui ont probablement introduit des biais et des incohérences sur lesquels nous souhaitons attirer l’attention.

Notre première préoccupation est la manière discutable de développer la revue systématique, les auteurs mentionnent dans l’objectif : « analyser les preuves sur les associations entre COVID-19 et le syndrome de Guillain-Barré (SGB) » et dans leur sélection d’études, ils n’ont inclus que des études de cas, une conception avec un niveau de preuve inférieur et qui ne permet pas d’établir des associations entre les mesures de résultats. En outre, ils n’ont pas enregistré le protocole dans PROSPERO et ne prennent pas comme référence le manuel Cochrane pour éviter le biais de rapport sélectif.

Deuxièmement, les auteurs n’ont pas signalé le risque de biais ou la qualité méthodologique des études incluses, ce qui introduit un autre biais dans la qualité de la revue systématique, puisqu’il est suggéré d’évaluer et de signaler ces aspects de manière complète pour voir la qualité des études dans une revue systématique.

En ce qui concerne la stratégie de recherche, j’attire l’attention sur le diagramme de flux présenté, qui est trop général, le nombre d’études trouvées par chaque base de données et les raisons de l’exclusion des études ne sont pas signalés, ce qui rend une interprétation confuse. 

En outre, il ne fait pas état d’une stratégie de recherche sensible qui est requise dans une revue systématique, ni de la manière dont les termes [MesH] ou les « termes en texte libre » ont été combinés dans toutes les bases de données, éléments requis par les directives PRISMA et le manuel Cochrane pour prévenir les biais de publication.

En examinant de près les données brutes utilisées, on peut constater qu’il n’y a qu’une analyse descriptive des études, ce qui ne permet pas de démontrer des conclusions catégoriques telles que « Nous avons trouvé une forte association entre les deux conditions… » comme dans la revue systématique. De plus, si vous voulez montrer une association dans une revue systématique, vous devez sélectionner des études d’observation avec des estimateurs d’effet pour ces modèles et vous devez effectuer une analyse de méta-régression.

De ce fait, des erreurs peuvent être observées dans la sélection, les résultats et les rapports. Par conséquent, les résultats de cette revue systématique peuvent influencer la conclusion et les résultats de l’étude. Enfin, les décisions ou les associations sur son utilisation doivent être basées sur des résumés impartiaux des preuves disponibles, par conséquent, vos résultats doivent être interprétés avec prudence.

La revue systématique en cause 

Introduction : 

De nombreux cas de patients présentant des symptômes du syndrome de Guillain-Barré associés à COVID-19 ont été rapportés, mais de nombreuses informations manquent encore sur cette association et ses implications. L’objectif de cette revue est d’analyser les preuves disponibles sur ce sujet dans la population adulte. 

Matériel et méthodes : 

Une revue systématique des études publiées sur les bases de données scientifiques a été réalisée : PubMed, Cochrane, Science Direct, Medline et la base de données COVID-19 de l’OMS. 

Résultats : 

Nous avons identifié 47 études, qui ont été analysées et complétées à l’aide de la plateforme Covidence ; l’analyse finale a inclus 24 articles, avec un total de 30 patients. 

Conclusions : 

Nous avons trouvé une forte association entre les deux pathologies ; de plus, les études analysées mettent en évidence des différences dans la présentation de la maladie, avec une plus grande sévérité des symptômes dans le syndrome de Guillain-Barré associé au COVID-19. 


Références bibliographiques 

F Araya-Quintanilla, I Valdés-Orrego, H Gutiérrez-Espinoza. Relation between COVID-19 and Guillain-Barre syndrome in adults. Systematic review. Neurologia. 2021 Mar;36(2):183-184. doi: 10.1016/j.nrl.2020.10.002. 

Commentaire en accès libre en cliquant sur le lien du titre.

Trujillo Gittermann LM, Valenzuela Feris SN, von Oetinger Giacoman A. Relation between COVID-19 and Guillain-Barré syndrome in adults. Systematic review. .Neurologia. 2020 Nov-Dec;35(9):646-654. doi: 10.1016/j.nrl.2020.07.004.

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s