Scoliose : si ça ne s’aggrave pas, c’est que la rééducation est efficace ?


clinique sante hopital medical

Ça, c’est ce que j’ai entendu avancer il y a 40 ans par mes chères enseignantes en masso-kinésithérapie pour convaincre des étudiants dubitatifs des vertus du traitement orthopédique de la scoliose.

Les preuves cliniques actuelles suggèrent qu’un programme d’exercices physiothérapeutiques spécifiques à la scoliose (PSSE) bien planifié est efficace pour sa régression.

Objectifs de l’étude : 

Voir l’évolution des angles de Cobb des patients sous traitement PSSE selon le type de courbure scoliotique.

Méthodes : 

Il s’agissait d’un essai clinique prospectif non randomisé qui a recruté des adolescent(e)s atteint(e)s de scoliose idiopathique entre janvier et juin 2017. 

Les participant(e)s ont été regroupés par modèle de courbe en groupes thoracique majeur et lombaire. 

Un programme PSSE en ambulatoire a été mené avec le programme d’exercices intensifs suivant : au moins une 1 séance de PSSE supervisée par mois et plus de 30min d’exercices à domicile 5 jours/semaine au cours des 6 premiers mois, 

Puis :

Une séance de PSSE supervisée tous les trois mois et plus de 30min d’exercices à domicile 5 jours/semaine jusqu’à 2 ans après le début de l’étude. 

Les progressions radiographiques de l’angle de Cobb ont été identifiées lors des suivis à 1 an, 18 mois et 2 ans. 

Une analyse de variance (ANOVA) à modèle mixte a été réalisée pour examiner les différences d’angle de Cobb entre les groupes à quatre moments de l’étude. Le seuil de signification en bilatéral (savoir s’il y a une différence, que ce soit en amélioration ou en détérioration de la courbure) a été fixé à 0,05.

Résultats : 

Au total, 40 participants ont été recrutés, dont 22 présentant des courbures thoraciques majeures (5 hommes et 17 femmes ; âge moyen 13,5±1,8 ans ; angle de Cobb 18-45 degrés) et 18 présentant des courbures lombaires majeures (7 hommes et 11 femmes ; âge moyen 12,7±1,7 ans ; angle de Cobb 15-48 degrés). 

Des diminution de courbures, se traduisant par la réduction des angles de Cobb entre 7 et 10 degrés, ont été notées chez 9,1 % des participants du groupe thoracique ; 

Des réductions de 6 à 13 degrés ont été notées chez 33,3 % des participants du groupe lombaire lors du suivi de 2 ans. 

Des mesures répétées ont révélé un effet significatif du temps (F2,2,79,8 = 4,1, p = 0,02), mais aucun effet de groupe (F2,2,79,8 = 2,3, p = 0,1) ou de temps × groupe (F1,37 = 0,97, p = 0,3) dans la réduction des angles de Cobb après 2 ans de PSSE. 

Une analyse de régression logistique a révélé qu’aucune corrélation n’était observée entre le modèle de courbe et la régression ou la stabilisation de la courbe (OR : 0,2, IC 95 % : 0,31-1,1, p = 0,068) lors du suivi à 2 ans.

Conclusion : 

Il s’agit de la première étude à examiner les effets à long terme du PSSE dans la réduction des angles de Cobb sur la base de la localisation de la courbure principale. Aucune différence significative dans la correction n’a été observée entre les courbes thoraciques et les courbes lombaires. Aucune détérioration de la courbure n’a été notée dans les deux groupes lors du suivi de 2 ans.

Mais bien sûr, en l’absence de groupe contrôle, comment se prononcer ? Juste parce que la scoliose ne s’aggrave pas ?

Une revue systématique de revues systématiques considère que, globalement, c’est utile de rééduquer les scolioses de l’adolescent

Dix revues systématiques et méta-analyses ont été incluses. La qualité de la plupart des articles de synthèse est modérée. Dans l’ensemble, il y a de plus en plus de preuves montrant l’efficacité de la thérapie par l’exercice sur la réduction de l’angle de Cobb et de l’angle de rotation du tronc, et l’amélioration de la qualité de vie perçue.

Conclusion : 

La thérapie par l’exercice s’est avérée avoir des avantages potentiels pour traiter les aspects physiologiques et psychologiques des patients présentant une scliose. Cependant, certaines revues s’appuyaient sur des données présentant un risque potentiel de biais et une hétérogénéité importante. 

CQFD.


Références bibliographiques 

chineYunli Fan , Michael K T To, Eric H K Yeung et al. Does curve pattern impact on the effects of physiotherapeutic scoliosis specific exercises on Cobb angles of participants with adolescent idiopathic scoliosis: A prospective clinical trial with two years follow-up. PLoS One. 2021 Jan 25;16(1):e0245829. doi: 10.1371/journal.pone.0245829. 

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre.

chineZiwei Zhou, Fang Liu, Ru Li, Xiaorong Chen. The effects of exercise therapy on adolescent idiopathic scoliosis: an overview of systematic reviews and meta-analyses. Complement Ther Med. 2021 Feb 23;102697. doi: 10.1016/j.ctim.2021.102697.

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s