Sciatique : physiothérapie en premier recours ?


La physiothérapie en première intention sur la sciatique aiguë améliore-t-elles choses ?

J’aurai pensé oui mais c’est vrai que souvent il arrive avec des symptômes qui trainent depuis longtemps.

Essai clinique contrôlé randomisé

Où ? Qui ?

2 systèmes de soins de santé à Salt Lake City, Utah

220 adultes âgés de 18 à 60 ans souffrant de sciatique depuis moins de 90 jours et effectuant une première consultation de soins primaires

Répartition

Tous les participants ont eu une première consultation avec délivrance de médicaments ou d’imagerie en fonction de l’appréciation du médecin.

Répartition :

  • 110 participants assignés aux soins habituels ont bénéficié d’une séance d’éducation
  • 110 participants assignés  à la thérapie physique précoce (EPT) ont bénéficié d’une séance d’éducation, puis ont été orientés vers une thérapie physique de 4 semaines comprenant des exercices et une thérapie manuelle

Mesures

La mesure principale utilisée était le score de l’indice d’invalidité d’Oswestry (OSW) après 6 mois.

Les résultats secondaires étaient l’intensité de la douleur, la réussite du traitement selon le patient, l’utilisation des soins et les jours de travail manqués.

Résultats

Les participants du groupe EPT ont connu une plus grande amélioration entre le début de l’étude et 6 mois pour l’OSW (différence relative, -5,4 points [IC 95%, -9,4 à -1,3 points] ; P = 0,009).

L’OSW et plusieurs résultats secondaires favorisaient l’EPT après 4 semaines.

Après un an, les différences entre les groupes étaient en faveur de l’EPT pour l’OSW (différence relative, -4,8 points [IC, -8,9 à -0,7 points]) et l’intensité de la douleur lombaire (différence relative, -1,0 points [IC, -1,6 à -0,4 points]).

Le groupe EPT était plus susceptible de se déclarer satisfait du traitement après un an (45,2 %) que le groupe « soins classiques » (27,6 %) (risque relatif, 1,6 [IC, 1,1 à 2,4]).

Il n’y avait pas de différences significatives dans l’utilisation des soins de santé ou les jours de travail manqués.

Limites

Dans l’étude les patients et les praticiens n’était pas en aveugle.

Conclusion

La thérapie physique précoce associant des exercices et une thérapie manuelle semble pouvoir être préconisé avec des effets jusqu’à un an après l’intervention par rapport à un traitement conventionnel sans physiothérapie.

Par contre, elle ne semble pas avoir d’effets sur les jours d’arrêt de travail.

La note a été effectuée à partir du résumé ne détaillant pas les méthodes de rééducation utilisées chez ces patients.

Référence bibliographique

Fritz JM, Lane E, McFadden M, Brennan G, Magel JS, Thackeray A, Minick K, Meier W, Greene T. Physical Therapy Referral From Primary Care for Acute Back Pain With Sciatica : A Randomized Controlled Trial. Ann Intern Med. 2021 Jan;174(1):8-17. doi: 10.7326/M20-4187. Epub 2020 Oct 6. PMID: 33017565; PMCID: PMC7856080.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s