Apprendre à atterrir, le premier traitement du syndrome fémoro-patellaire


 La valgisation du genou lors de la réception d’un saut est traumatisante pour l’articulation lors des activités sportives, chez la femme notamment. Cet article co-signé par Powers & Brismée explique comment obtenir une diminution cliniquement significative des douleurs fémoro-patellaires en une seule séance. Des fois, on se dit que lire des articles, c’est pas bon pour le chiffre d’affaires :D. 

Population-cible

17 femmes souffrant de syndrome fémoro-patellaire.

Indicateurs 

Hormis l’EVA, ils ne sont pas cliniques (8 caméras Vicon ®, plaque de force au sol, appareil d’EMG télémétrique, vidéos numériques bidimensionnelles, enregistrées à 100 Hz, système de capture de mouvement).

Cela a permit de quantifier trois items en plus de l’EVA.

  • Électro-myographie de surface du grand fessier (GF) dans son rôle de stabilisateur.
  • Moment d’extension de hanche
  • Amplitude de rotation médiale maximale.

Procédure 

  1. La patiente se suspend sur une barre horizontale et fait une chute de 25 cm en atterrissant sur la plaque de force avec le pied du côté du genou le plus douloureux.  Elle doit maintenir l’équilibre unipodal au moins 2 secondes après que son pied se soit entièrement posé sur la plaque de force. Elle le fait 5 fois et est filmée pour lui fournir un retour d’information. Sa douleur est évaluée. 
  2. Ensuite débutent 30 minutes d’entrainement où la patiente apprend à atterrir en augmentant l’activation du GF (se pencher plus en avant lors de la réception).
  3. Visionnage des vidéos.
  4. Enchainement avec des mouvements plus complexes (accroupissements statiques bilatéraux, unilatéraux, dynamiques bilatéraux, unilatéraux, sauts accroupis bilatéraux, unilatéraux), toujours filmés. La progression est fonction de la bonne réalisation du geste précédent. 
  5. Re-test à la barre et mesures.

Variante à la « One again » 

N’ayant pas l’intention d’investir dans tout ce matériel et n’ayant lu précédemment que le résumé, bien évidemment, la première adolescente souffrant de syndrome fémoro-patellaire passant dans le cabinet à ce moment m’a servi de cobaye.

  1. Faire monter la patiente sur la table
  2. Se mettre face à elle en lui tenant les mains
  3. Lui expliquer le coup du genou qui twiste en dedans du gros orteil, le rôle des stabilisateurs latéraux, patin couffin,…
  4. Lui demander de bien regarder son genou lors de la réception sur un Balance Pad
  5. Recommencer jusqu’à réalisation du bon geste
  6. L’inviter à refaire quotidiennement la manoeuvre face au miroir de sa chambre.
  7. Avancer sans rire au père de la patiente venu à la 2° séance que « c’est assez courant dans un syndrome fémoro-patellaire que les douleurs disparaissent rapidement quand on fait le bon diagnostic » 

Validité 

Après l’entraînement au mouvement, la douleur auto-déclarée a diminué de manière cliniquement significative (moyenne [écart-type]) (3,9 [1,1] contre 0,8 [1,3] sur une échelle de 0 à 10). 

Des augmentations significatives ont été observées pour le moment moyen d’extension de la hanche (0,6 [0,3] vs 1,8 [0,4] Nm/kg) et l’activation moyenne du GF (41,0 % [18,3] vs 51,6 % [25,7] de sa contraction isométrique volontaire maximale), tandis que la rotation médiale maximale de hanche a diminué de manière significative (8,5 degrés [5,8] vs 6,0 degrés [5,3]). 

A noter que la comparaison s’est faite entre la réception sans entrainement et la réception après entrainement, c’est donc plus un avant-après qu’une étude contrôlée randomisée stricto sensu, mais tous les paramètres évoluent dans le même sens et sont biomécaniquement plausibles.

Merci à Corentin pour son aide précieuse.


Références bibliographiques 

Lee T Atkins, C Roger James, Hyung Suk Yang, Phillip S Sizer, Jean-Michel Brismée, Steven F Sawyer, Christopher M Powers. Immediate Improvements in Patellofemoral Pain Are Associated with Sagittal Plane Movement Training to Improve Use of Gluteus Maximus Muscle during Single Limb Landing. Phys Ther. 2021 Jun 25,pzab165. doi: 10.1093/ptj/pzab165. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s