Rechercher une atteinte neurologique du poignet ou de la main


Territoires sensitifs de la main et du poignet 

Il existe un chevauchement des innervations sensitives à la main comme ailleurs, mais la peau palmaire de l’extrémité de l’index est la zone la plus pure pour tester la sensibilité du médian, la peau palmaire de l’extrémité du 5° doigt est la zone la plus pure pour tester la sensibilité du nerf ulnaire. La peau dorsale de la première commissure est à la main le lieu électif d’innervation radiale.

 

Signes cliniques & tests

Une main tombante 

3

Lors d’une paralysie radiale, le patient vous présente une main tombante. L’extension active du poignet et des doigts ne peut se faire. Une alternance de contraction / relâchement brusque des fléchisseurs des doigts peut simuler une ébauche d’extension des doigts, mais avec une extension impossible du poignet.

La griffe cubitale 

Elle est caractérisée par la fonte des muscles de l’éminence hypothénar, des interosseux et des deux lombricaux médiaux à la suite d’une paralysie ulnaire. Lorsque l’on demande au patient d’étendre les doigts, il réalise une extension des méta-carpo-phalangienne par l’extenseur des doigts qui majore la déformation. 

La fonte de la première commissure 

La comparaison des faces dorsales des mains permet d’observer une concavité de la 1° commissure lors d’une atteinte ulnaire. C’est un signe d’amyotrophie précoce, puisque le 1° interrosseux palmaire comme l’adducteur du pouce sont les muscles les plus distaux innervés par le nerf. 

La main de prédicateur

4

Demander de fléchir les doigts ne permet pas la flexion de ceux innervés par le médian, d’où l’aspect d’une main qui bénit la foule.

Main de canard / patte du tigre 

C’est un testing de débrouillage. 

5

Mimer la tête d’un canard avec la main permet de tester globalement les muscles intrinsèques. 

6

Placer la main en griffe permet de tester les extrinsèques.

Signe de Tinel 

Les prises en traction répétée de la main utilisent les muscles intrinsèques thénariens et hypothénariens qui s’insérent sur le rétinaculum des fléchisseurs. Pour faire face aux contraintes professionnelles répétées, cette fronde antérieure du carpe s’épaissit. La diminution progressive du diamètre du canal carpien qui en résulte entraîne une compression du nerf médian.

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s