Test de Noble


On sait aujourd’hui qu’il faut arrêter de parler d’un syndrome de l’essuie-glace, puisque la soit-disant friction de la bandelette sur le condyle n’est qu’une illusion visuelle. Ce serait anecdotique si l’image véhiculée auprès du patient n’induirait pas un effet nocebo dans l’esprit du patient (une ficelle s’ébréchant petit à petit contre l’os).
Il reste encore possible de considérer qu’il s’agisse d’un syndrome compressif par le  fascia lata d’une graisse richement innervée contre le condyle fémoral.

Objectifs

Mettre en évidence une douleur latérale du genou dans un syndrome compressif de la bandelette ilio-tibiale.

Procédure

Il est effectué en appliquant une pression manuelle sur le genou du patient, à 1-2 cm en proximal du condyle fémoral latéral, alors que le genou est étendu passivement dans une gamme de mouvements allant de 60° à l’extension complète.

La reproduction d’une douleur latérale du genou lorsque le genou est dans une position d’environ 30° de flexion est considérée comme un test de compression de Noble positif.

Fiabilité

Elle est inconnue.

Validité

Abonnez-vous pour y accéder

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s