Échographie & lombalgie : quel intérêt pour le diagnostic et la thérapie ?


L’échographie semble être un outil valide et fiable, largement étudié depuis 30 ans pour son emploi dans la région lombo-pelvienne. Cependant, quelle utilité en pratique ? Cet article présente un gros chapitre consacré aux évaluations et un petit chapitre consacré aux traitements, qui restent à inventer…

1- Évaluations 

Examen des morphologies du multifide, du transverse de l’abdomen 

Son utilisation est une méthode valide pour l’évaluation musculaire de la région lombaire par rapport à l’IRM, et le transducteur est devenu un outil fiable pour une utilisation quotidienne. 

Les résultats ont démontré une corrélation élevée (ICC = 0,91-0,97) une corrélation US-IRM (r = 0,75-0,93) pour l’épaisseur du muscle et (r = 0,63-0,82) pour la surface de section transversale (CSA). 

Cela nécessite une répétition des mesures. Ainsi, tant pour le transverse que pour le multifide, l’erreur diminue de 20 % lorsque deux mesures sont effectuées, de 50 % avec trois mesures, et la précision augmente, bien que légèrement, avec des mesures supplémentaires.

Même les novices sont les bienvenus : la validité et la fiabilité entre l’expert et le novice donne des des indices de corrélation intra- et inter-examinateurs de 97-99% pour la région L4-5, et légèrement inférieurs pour la région L2-3.

Évaluation de la contraction musculaire

Différentes manœuvres ont été testées dans la littérature, comme la contraction isométrique maximale en extension, et la distinction entre les muscles multifidus profonds et superficiels, avec une fiabilité excellente (ICC = 0,84-1,00). 

La classique position de procubitus en levant un bras controlatéral peut-être complétée par une position debout qui ne montre pas de différences significatives. Il est même possible d’augmenter la section du multifide lors de la lordose, du transverse en station debout érigée versus flexion antérieure. 

Il existe une corrélation moyenne à bonne avec l’électro-myographie avec des valeurs rapportées de r = 0,51-0,61, de r = 0,79). 

Ces résultats pourraient être potentiellement utiles pour une utilisation clinique dans le cadre du feedback des patients et comme diagnostic pour les décisions cliniques.

Évaluation de la mobilité segmentaire lombaire 

La mesure des distance inter-épineuses lombaires, dans trois positions différentes, sur 10 sujets sains, semble indiquer au moins une fiabilité très bonne en intra-opérateur (ICC entre 0,840 et 0,988), un peu moindre en inter-examinateurs [Tozawa 2022]. Reste à déterminer la praticabilité de cet examen, mais pour les adeptes de thérapie manuelle « à l’ancienne », vérifier avec les yeux ce qu’ils ont l’impression de ressentir du bout des doigts, quel progrès !

Rapport entre douleur lombaire et section du multifide 

Abonnez-vous pour y accéder

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s