Contention souple & dystonie du cou


 

Il était arrivé avec un drôle de tic au cou et une ordonnance de kinésithérapie pour ça. Le SCM droit était bien saillant, le regard de travers…Tout ceci pouvait se corriger à la demande, mais j’aurais pas aimé être à sa place. Je me suis dit qu’une contention souple (à l’époque, on ne parlait pas de taping) pouvait au moins lui servir de rappel. C’était pas trop discret, il est sorti du cabinet décoré comme un arbre de Noël, avec les boules en plus; je me demande ce que maman en a pensé quand elle l’a vu revenir. Au moins elle était sûre qu’il n’est pas passé au café. Mais moi, j’ai jamais recommencé… peut être que j’avais pas la bonne couleur ? Sinon, des fois, on a quand même des patients qui sont bien…patients.

Il parait qu’en plus, on les améliore en leur demandant de lever le bras. Mais je crois que même en sachant ça, je ne lui aurait pas proposé…

Population-cible

Patients de la cinquantaine souffrant d’une dystonie du cou depuis plus de 25 ans. Présence d’un tremblement (non/non) dans un tiers des cas, (oui/oui) dans 10% des cas. Avec l’épaule élevée dans un tiers des cas (c’est peut être plus passe-partout que de lever le bras…)

Indicateurs

Toronto Western Spasmodic Torticollis Rating Scale (TWSTRS), qui comprend les échelles de gravité du torticolis, d’invalidité et de douleur. La qualité de vie a été évaluée à l’aide du questionnaire sur la dystonie cranio-cervicale (CDQ4).

Procédure 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s