Cupping ou technique des ventouses dans les douleurs chroniques du rachis


Cette méta analyse cherchait à déterminer l’efficacité ou non de la technique des ventouses dans les douleurs chroniques du rachis.

La question posée était  » Quels sont les effets de la thérapie par ventouses sur les adultes souffrant de douleurs chroniques du dos ? « 

Le cupping consiste à appliquer des ventouses de différents matériaux sur un point d’acupuncture ou une zone douloureuse au moyen d’un appareil à chaleur ou à vide.

Méthode

Revue systématique et méta analyse faite par deux chercheurs indépendants. La qualité des preuves a été évaluées par l’échelle de Jadad.

La recherche s’est effectuée de juin 2017 à mai 2018.

Elle était basée sur les bases de données suivantes : Medical Literature Analysis and Retrieval System Online (MEDLINE) via la US National Library of Medicine National Institutes of Health (PUBMED), Web of Science, The Cumulative Index to Nursing and Allied Health Literature (CINAHL), Physiotherapy Evidence Database (PEDro), Embase, Scopus, ainsi que des bases de données indexées dans la Virtual Health Library (VHL), telles que Latin American & Caribbean Health Sciences Literature (LILACS) et le National Information Center of Medical Sciences of Cuba (CUMED). Les listes de référence des revues systématiques ont également été explorées dans la recherche d’études pertinentes liées à la question directrice.

Critères d’inclusion et d’exclusion

Inclusion :

– études contrôlées randomisées avec des adultes (18 ans ou plus)

– douleur chronique (depuis trois mois ou plus) dans au moins un des segments de la colonne vertébrale (cervicale, thoracique et/ou lombaire)

– utilisation de la thérapie par ventouses (sèche, humide, massage, flash) comparée à un ou plusieurs des groupes suivants : traitement fictif, traitement actif, liste d’attente, traitement médical standard ou aucun traitement

Exclusion

– études sans l’intégralité du résumé en ligne pour l’analyse

– études sur des femmes enceintes.

Résultats

611 études trouvées, 16 incluses dans l’analyse qualitative et 10 dans l’analyse quantitative

Les principaux critères évalués étaient l’intensité de la douleur, l’incapacité physique, la qualité de vie et le seuil nociceptif avant le stimulus mécanique.

Abonnez-vous pour y accéder

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s