La fin du drainage lymphatique manuel


Bien qu’il soit appliqué dans de nombreux pays depuis des décennies, aucune revue systématique récente, y compris une revue Cochrane n’a pu démontrer une quelconque valeur ajoutée du drainage lymphatique manuel dans le traitement du lymphoedème lié au cancer du sein.

Pourquoi cela ne marcherait pas ?

Peut être que le drainage lymphatique manuel ne respecte pas les voies lymphatiques du patient ?

L’une des raisons pour lesquelles le DLM traditionnel n’a pas montré de valeur ajoutée dans les études précitées peut être son application en aveugle, systématisée. 

Après dissection des ganglions lymphatiques axillaires avec ou sans irradiation, le système lymphatique du membre supérieur est endommagé, les ganglions lymphatiques sont enlevés et il s’ensuit souvent une fibrose des lymphatiques superficiels.

Une inversion du flux lymphatique peut se produire, des vaisseaux collecteurs, pré-collecteurs en direction des vaisseaux lymphatiques dermiques initiaux (reflux dermique).

Comme ces flux anormaux sont spécifiques à chaque patient, il a été proposé d’utiliser l’imagerie par fluorescence ou la lympho-fluoroscopie pour cartographier les régions où se produit un ré-acheminement dermique et les vaisseaux collecteurs superficiels restants. 

Ce peut être juste une question de technologie ?

La résorption de la lymphe par les lymphatiques initiaux est mieux stimulée lorsque le thérapeute effectue une technique de résorption avec le pouce plutôt qu’avec toute la main, et le transport de la lymphe à travers les collecteurs lymphatiques et la re-direction dermique est mieux stimulée lorsque le thérapeute glisse avec la main sur la peau à une pression relativement plus élevée que lorsqu’il effectue une technique de pompage à une pression relativement plus faible.

On peut faire des techniques adaptées sous fluoroscopie, mais quel résultat ?

L’effet stimulant du transport lymphatique d’une session de DLM guidé par fluoroscopie a été démontré chez des volontaires sains et chez des patients atteints de LCRB, mais il n’existe aucune preuve de ses effets cliniques et à long terme. 

Les patientes apprécient le traitement, mais est-ce un effet intrinsèque ou uniquement placebo ?

Il faudrait comparer le drainage lymphatique manuel traditionnel d’un drainage lymphatique manuel placebo et d’un drainage lymphatique manuel guidé par fluoroscopie. C’est le but de cette étude analysant le traitement de trois groupes.

Population-cible  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s