Les cervicalgiques sont souples du cou et raides du dos


Vieux débat sur les vertèbres à manipuler dans une cervicalgie…les partisans de la manipulation vertébrale cervicale (puisqu’ils ont mal là, pourquoi manipuler ailleurs ?) s’opposent aux partisans de la manipulation vertébrale thoracique (moins dangereux et habituellement plus raide). 

Qui a raison ?

Cette étude a comparé les amplitudes de rotation cervicale et thoracique supérieure chez des sujets avec et sans douleur cervicale.

Méthodes : 

L’échantillon comprenait neuf cervicalgiques (groupe P) et 11 qui ne l’étaient pas (groupe N). 

Les amplitudes de rotation ont été mesurées par IRM. Un logiciel d’analyse d’images IRM a permis de calculer l’angle de rotation de C1 à T3. L’angle de rotation du segment a ensuite été calculé en soustrayant l’angle de rotation correspondant à la vertèbre inférieure de celui correspondant à la vertèbre supérieure. 

La rotation totale de chaque segment a été calculée comme la somme de l’angle de rotation droit et gauche. Ensuite, les angles de rotation segmentaires ont été comparés entre les groupes.

Résultats/constatations : 

Les angles de rotation de C3-C4, C7-T1, et T1-T2 étaient significativement plus petits dans le groupe P que dans le groupe N, et C5-C6 et C6-C7 étaient significativement plus grands dans le groupe P que dans le groupe N. 

Il n’y avait pas de différence statistique dans l’angle de rotation à tous les autres niveaux vertébraux mesurés.

Conclusions : 

Les résultats de cette étude indiquent que les sujets souffrant de douleurs cervicales présentent une hypermobilité de la colonne cervicale inférieure et une hypomobilité de la jonction cervico-thoracique et de la colonne thoracique supérieure par rapport aux sujets ne souffrant pas de douleurs cervicales. 

Commentaire 

Comme toujours, j’adore les études qui confortent mes convictions : une colonne cervicale devenant douloureuse parce qu’elle est obligée de prendre en charge toute la rotation rachidienne supérieure lorsque les vertèbres thoraciques sont limitées. Une bonne grosse manipulation vertébrale thoracique là-dessus, sans toucher aux cervicales et basta cosi. 

Bon, ça serait mieux de lire l’article avant d’être aussi affirmatif…(si vous l’avez, je suis preneur, depuis que mon fournisseur kazakh habituel fait des siennes, c’est compliqué) mais quand même : quand je pense qu’il y a encore des praticiens qui manipulent les cervicales dans les cervicalgies 😀


Références bibliographiques

Ryota Yoshida, Toru Yasuda, Hironobu Kuruma. Analysis of cervical and upper thoracic spinal segmental rotation angles during end-range neck rotation: Comparison with and without neck pain . J Man Manip Ther. 2022 Apr 6;1-6. doi: 10.1080/10669817.2022.2056309. 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s