Le rouleau lombaire re-hydrate les disques inter-vertébraux


jospt-19-fig003
Photo issue de l’article. Paul Beattie dans son cabinet ?

Nous vous avions déjà tenus informés des travaux de ce praticien qui objective les effets biologiques conditionnels des traitements manuels sur le disque inter-vertébral. Dans une précédente et remarquable étude, il avait démontré que l’intervention du kinésithérapeute à condition qu’il intervienne précocement, améliorait la diffusion en eau du disque L5-S1 chez les patients étant soulagés par une seule séance de thérapie manuelle ou auto-mobilisation allant dans le sens de l’extension vertébrale. 

Révolutionnaire ! 

Il récidive sur 19 adultes lombalgiques entre 19 et 45 ans qui ont, pour estimer les capacités de diffusion en eau de leurs disques lombaires, été passés sous IRM avant et après une séance de thrust. 

 

Abonnez-vous pour y accéder

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s