Mesure in vivo de la force et du mouvement de l’humérus lors de mobilisation passive gléno-humérale en direction inférieure


6

Vingt-trois sujets sains ont été évalués, en décubitus, le bras à 55° d’abduction et 30° d’adduction horizontale, soit la position de moindre contrainte. Une sonde échographique mesure l’espace acromio-tubérositaire, au repos et lors de trois grades de traction, selon le concept de Kaltenborn : 

  • Grade I supprimant les forces de compression avec un léger mouvement articulaire 
  • Grade II avec mise en tension des tissus environnants l’articulation jusqu’à ce que le kinésithérapeute ressente une première résistance 
  • Grade III avec étirement maximal et résistance maximale augmentant rapidement. 

Pour mesurer les forces appliquées, un capteur de pression (MicroFET2, Hoggan Health Industries, West Jordan, UT) est placé sur la partie proximale de l’humérus. 

Les mesures échographiques sont réalisées lorsque le kinésithérapeute estime avoir atteint chaque grade. Elles sont répétées une nouvelle fois. 

Abonnez-vous pour y accéder

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s