Travail des pelvi-trochantériens & plancher pelvien


Sans titre

 

Une étude brésilienne s’est intéressée à la force et la coordination des muscles du plancher pelvien couplée avec le travail d’adduction ou d’abduction de la hanche.

Une approche anatomique théorique selon laquelle le muscle releveur de l’anus, qui présente des insertions sur l’aponévrose de l’obturateur interne, pourrait augmenter la qualité de sa contraction par le travail conjoint des adducteurs, a conduit les praticiens à privilégier cette synergie supposée.

Cette étude se propose de la vérifier, dans un premier temps sur vingt femmes saines et nullipares.

Méthodes :

Ces sujets ont été évaluées à l’aide de deux types de capteurs, l’un intra-vaginal, l’autre posé sur les deux cuisses et pouvant mesurer l’adduction / abduction de la hanche (voir photo provenant de l’article).

Trois tâches différentes ont été demandées :

  • Une contraction isolée des muscles du PP
  • Une contraction des muscles du PP combinée à l’abduction de hanche (de 30% à 50% de la contraction isométrique maximale volontaire), les patientes étant en flexion de hanche à 45°, pieds sur la table,  dans une position pouvant solliciter les pelvi-trochantériens,
  • Une contraction des muscles du PP combinée à l’adduction de hanche (de 30% à 50% de la contraction isométrique maximale volontaire), dans la même position.

Les deux conditions (30% et 50% de la CMV) ont été mesurées par des tests t appariés. Elles ne diffèrent pas dans leurs résultats.

Résultats :

La contraction du PP combinée à l’abduction isométrique de hanche n’a pas augmenté les pressions intra-vaginales chez les femmes saines et nullipares par rapport à la contraction du PP combinée à l’adduction isométrique.

Par conséquent, rien n’indique aujourd’hui que l’utilisation d’une hypothétique synergie en adduction comme en abduction de hanche (pelvi-trochantériens ?) soit judicieuse dans la sollicitation du plancher pelvien, au moins en l’absence de pathologie.

Ma conclusion :

Vouloir travailler les pelvis-trochantériens pour stimuler le plancher pelvien, pourquoi pas mais pourquoi ?


Référence bibliographique :

Amorim AC, Cacciari LP, Passaro AC, Silveira SRB, Amorim CF, Loss JF, et al. (2017) Effect of combined actions of hip adduction/abduction on the force generation and maintenance of pelvic floor muscles in healthy women. PLoS ONE 12(5): e0177575. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0177575

Accès à l’article

Articles en rapport avec le sujet