Mobilisations passives en glissement ou décompression cervico-thoracique C7-T1, sujet assis


Sans titre
Photo non-truquée provenant de l’article

Il s’agit de deux techniques en glissement et décompression, que les adeptes de Kinésithérapie Analytique ® en dégagement tracté unilatéral pratiquent sûrement depuis des années, contre-prise avec le genou mise à part.

Pour le glissement, le patient est assis sur une chaise, le praticien en face de lui, pied droit posé sur la chaise. Le segment T1 est stabilisé en rotation gauche en repoussant le moignon de l’épaule G en direction dorsale. Des mouvements en glissements bilatéraux et de sens opposés sont appliqués du bord ulnaire des mains sur les lames et facettes inférieures de C7, en direction d’une rotation D. L’appui du tibia du praticien sur le moignon de l’épaule et notamment la clavicule permet un recul de la 1° côte G et indirectement de T1 en rotation G.

Dans la même position, le praticien utilise sa main G pour avoir un effet décompressif à D de C7 sur T1. La main D maintient une pression ventrale et médiale contre la lame et la facette inférieure de C7. Cela déplace l’axe de rotation vers la G et facilite la décompression articulaire de C7 à D. T1 est indirectement stabilisée par le genou du praticien. L’effet décompressif de l’articulaire postérieure D est utilisé lors de la mobilisation passive en rotation D (Fig 2-2.42).

La manoeuvre est répétée à 3 reprises dans la séance. Il s’agit d’une mobilisation passive en glissement ou décompression de grade III appliquée durant 7 secondes.

BoussoleValidité

Après réalisation de l’une comme de l’autre technique, il y avait une amélioration des rotations de l’ordre de 5° et une réduction statistiquement significative des douleurs, sans effets indésirables et sans qu’une technique apparaisse d’efficacité supérieure à l’autre [1].


Références bibliographiques

[1] Creighton D et al. A comparison of two non-thrust mobilization techniques applied to the C7 segment in patients with restricted and painful cervical rotation. J Man Manip Ther. 2014 Nov; 22(4): 206–212.

Accès à l’article

 

Une autre façon de faire, avec une prise de main sympa, si les épaules le permettent…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s