Observation visuelle et palpatoire de l’ouverture inter-épineuse thoracique supérieure, sujet en procubitus ou latérocubitus


Rédigé par le Dimanche 6 Mai 2018




Observation visuelle et palpatoire de l'ouverture inter-épineuse thoracique supérieure, sujet en procubitus ou latérocubitus
Patient en procubitus, en appui sur ses coudes. Le kinésithérapeute réalise un appui sur la tête du patient, majorant la flexion du rachis cervical et dorsal supérieur. L’autre main teste l’ouverture inter-épineuse thoracique, l’inclinaison latérale, étage par étage.

Variante en latéro-cubitus

Le kinésithérapeute fait face au patient couché sur le côté. La tête du patient repose sur l’avant-bras du praticien, elle est maintenue par le contact de la région temporale avec le buste du kinésithérapeute. L’autre main teste l’ouverture inter-épineuse, la latéro-flexion voire la rotation dorsale supérieure.

Ce test ne permet pas de tester les inclinaisons latérales et rotations en comparatif. Il n’est utilisé qu’in fine, pour préciser l’étage à mobiliser.

Fiabilité

La fiabilité inter-examinateurs est faible en latérocubitus, chez des patients cervicalgiques (k = 0,36) [1].

Références bibliographiques

[1] Smedmark V et al. Inter-examiner reliability in assessing passive intervertebral motion of the cervical spine. Manual Therapy. 2000. Volume 5, Issue 2, Pages 97-101

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s