Le cerveau ne se trompe pas, il interprète au mieux en fonction du contexte


black and white illusion
Photo de Michel Berube sur Pexels.com

Dans la prise en soin des douleurs persistantes, les professionnels de santé qui utilisent des stratégies thérapeutiques basées sur l’éducation du patient (…) se servent fréquemment des illusions d’optique pour expliquer à leurs patients comment le cerveau compose avec les informations sensorielles contextuelles pour générer la perception visuelle…

Mais :

Considérer que le SN de nos patients douloureux chroniques se trompe (…) peut conduire à les culpabiliser et les stigmatiser. (…) 

Le patient ne se trompe pas, il fait au mieux.

Lire l’éditorial de Yannick Barde-Cabusson in extenso

Références bibliographiques 

image
Yannick Barde-Cabusson. Le cerveau du patient douloureux chronique se « trompe »-t-il ? Douleurs : Évaluation – Diagnostic – Traitement. Volume 20, Issue 1, February 2019, Pages 1-3

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s