Le smartphone prédira les chutes

Sans titre
Illustration réalisée à partir de celle de l’étude

Un jour, on aura une application embarquée sur smartphone qui avertira notre centre de santé référent de nos probabilités de chute. Après, l’algorithme responsable des activités physiques adaptées déclenchera un mail automatique nous proposant un programme validé EBP à suivre quotidiennement, avec surveillance de notre compliance assurée par le même smartphone. 

Ce jour là, on se dira «je me rappelle, j’avais vu passer dans Gait & Posture une étude qui proposait une évaluation posturale par smartphone. À l’époque, on n’y croyait pas, et puis tout est allé très vite…»

Une stabilité posturale altérée est un facteur prédictif des chutes, mais elle fait rarement l’objet d’une évaluation objective en milieu clinique ou à domicile. Les accéléromètres intégrés dans les smartphones offrent la possibilité de mesurer objectivement la stabilité posturale. Le but de cette étude était de déterminer si un accéléromètre intégré à un smartphone pouvait mesurer la stabilité posturale statique et distinguer les personnes âgées présentant un risque élevé de chute.

Méthodes 

Trente adultes âgés (65,9 ans ± 8,8 ans) ont subi sept tests d’équilibre en se tenant debout sur une plateforme de force et en plaçant un smartphone contre leur poitrine, selon un ordre standardisé. 

Ils ont également remplit une évaluation afin d’évaluer leur risque de chute. 

Les paramètres du centre de pression de la plateforme de force, la vitesse dans les directions antéro-postérieure (AP) et médio-latérale (ML), ainsi que l’ellipse de confiance à 95% ont été recueillis. 

L’accélération maximale et la valeur quadratique moyenne (RMS) des axes ML, AP et vertical ont été mesurées par le smartphone. 

Validité 

Lors de la comparaison avec les mesures réalisées au même moment sur la plateforme de forces, des corrélations significatives modérées à fortes ont été retrouvées lors des conditions d’équilibre difficiles. 

Lors de la comparaison avec l’évaluation du risque de chute, l’aire sous la courbe était significative pour toutes les mesures du centre de pression en conditions d’équilibre difficiles, les dispersions des valeurs selon l’axe vertical et l’axe antéro-postérieur dans des conditions d’équilibre difficiles.

Intérêt de l’étude, selon les auteurs

Cette étude montre qu’un smartphone pourrait procurer des mesures fiables de la stabilité posturale susceptibles de distinguer entre chuteurs et non chuteurs. 

Mon avis 

La posturographie classique est limitée à l’analyse de la station debout statique : elle ne mesure plus rien de précis lorsque les oscillations du centre de gravité sont trop importantes : le centre de pression mesuré sur la plateforme à l’instant t, par triangulation, n’est plus à l’aplomb du centre de gravité. Ce n’est pas le cas du smartphone.

On a encore un peu de répit avant que l’apps gouvernementale embarquée dans l’IPhone15 décide de dérembourser les chuteurs qui ne font pas bien leurs exercices.

Références bibliographiques 

Piirtola, P. Era, Force platform measurements as predictors of falls among older people-a review, Gerontology 52 (2006) 1–16. 

1-s2.0-s0966636218x00083-cov150hHsieh KL, Roach KL, Wajda DA, Sosnoff JJ. Smartphone technology can measure postural stability and discriminate fall risk in older adults. Gait Posture. 2019 Jan;67:160-165. doi: 10.1016/j.gaitpost.2018.10.005.

(article en accès libre en 2019).

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s