3- Repérages & palpations viscérales

1aQuelques rares études avancent l’intérêt de traiter le ventre dans les lombalgies, essentiellement selon la méthode de Barral & Mercier [1]. 

A ce jour, les preuves sont partielles, peu fréquentes et souvent de mauvaise qualité quant à l’intérêt de la mobilisation passive des viscères abdominaux dans une lombalgie. 

boussoleElle pourrait augmenter l’amplitude de flexion lombaire [22], modifier le seuil de douleur à la pression sur la musculature paraspinale [33], mais elle n’offre pas d’avantage thérapeutique sur le court-terme en comparaison d’une prise en charge standardisée [27]. 

On est loin du romantisme qui entoure la région, mais…

2

… quel que soit l’intérêt de l’aborder, le préalable obligé est de connaître la situation des principaux organes, à commencer par la situation de l’aorte abdominale.

Palpation de l’aorte abdominale 

AneurysmAorta
Un anévrysme de l’aorte est une cause de lombalgie spécifique. Image Wikipedia

Sur un sujet en décubitus, la main posée à plat sur la région péri-ombilicale peut ressentir les pulsations de l’aorte abdominale, qui peuvent être visibles à jour frisant. 

Son diamètre ne doit pas dépasser les 3 cm. La sensation d’une masse pulsatile plus large, même en tenant compte des tissus interposés entre la pulpe des doigts longeant l’axe médian du corps de part et d’autre des pulsations, peut être complétée par l’auscultation au stéthoscope. 

Seuls des bruits digestifs doivent être perceptibles si l’auscultation n’est pas appuyée ; un souffle peut réveler un anévrysme. 

Une confirmation médicale est indispensable [26].

Abdomen & thorax dans le plan frontal

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Repérage du pylore 

Profond, il est formé par l’épaississement d’un sphincter et pourrait être repérable à la palpation. Il est réputé être situé légèrement à gauche de la ligne médiane à 3 ou 4 cm au dessus de l’ombilic quand l’estomac est vide, se déplaçant vers la droite et le bas quand ce dernier est plein.

Palpation de la vésicule biliaire et du point de Murphy 

Parfois palpable et mobile, le fond de la vésicule vient en avant au contact de la paroi abdominale antérieure, classiquement à l’union des extrémités antérieures des 9° et 10° cartilages costaux, au niveau du bord latéral du muscle droit de l’abdomen. Le point de Murphy, point de douleur vésiculaire, se situe à mi-distance de l’ombilic et de la 10° côte, ce qui correspond aussi au bord latéral du muscle droit de l’abdomen.

Repérage du foie

Le foie est un organe considérable, qui s’étend du mamelon droit au rebord inférieur des fausses côtes, sous lequel il n’est perceptible à la palpation qu’en inspiration profonde. Le simple fait de le palper en décubitus témoigne d’une hépatomégalie ou d’une ptôse. En décubitus, percuter le thorax en suivant une ligne verticale médio-claviculaire, afin de repérer sa limite supérieure : le foie est mat à la percussion a contrario du tympanisme pulmonaire. La différence entre matité et tympanisme se retrouve au niveau du mamelon, soit vers le 5° espace inter-costal.

Palpation du cæcum 

Normalement situé dans la fosse iliaque droite au dessous de la ligne bi-iliaque, il répond à la paroi antérieure, directement ou en arrière du grêle, à travers le péritoine pariétal antérieur, l’aponévrose et les muscles abdominaux. Il a la consistance d’un oeuf à la palpation. 

Repérage & palpation du colon ascendant 

Faisant suite au cæcum, sur le flanc droit du patient, vertical, il est appendu à l’angle colique droit, qui est très profond et non palpable. Il est maintenu au péritoine pariétal postérieur par un fascia vertical. Il n’est pas recouvert par l’intestin grêle. Il se situe sous le flanc droit du patient. Sa mobilisation est transversale, soit ventro-dorsale. 

Repérage du colon transverse

Portion horizontale du colon, il est appendu aux angles coliques droits et gauche, comme un sweat-shirt est appendu à un fil à linge, par les épaules. De sa réplétion dépend sa position : plein, il surnage sur les viscères et est donc haut. Vide, il se situe en position plus basse. De dimension et situation variables en fonction des individus, on ne peut pas le palper précisément.

Palpation du colon descendant 

Vertical, il est appendu à l’angle colique gauche, qui est très profond et non palpable. Contrairement au colon ascendant, il est recouvert par l’intestin grêle. Placer le sujet en latérocubitus infralatéral devrait permettre de mieux le palper, si l’intestin grêle subit l’action de la pesanteur. Il se termine au niveau du psoas gauche par le colon sigmoïde. 

Abdomen & thorax dans le plan horizontal

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Abdomen & thorax dans le plan sagittal

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 


Références bibliographiques 

[1] Barral JP, Mercier P : Manipulations viscérales. Tome 1. Elsevier 2004

[22] Lebré S, Michon D, Dambrine JM. Incidence du massage abdominal sur la mobilité lombaire en flexion et le rentré actif de l’abdomen. Annales de Kinésithérapie. Volume 27. 2000

[26] Osinski T. Anévrysme aortique abdominal, une lombalgie mortelle cliniquement décelable : étude de cas. Kinésithérapie La Revue 2016;16(169):11-15

[27] Panagopoulos J et al. Does the addition of visceral manipulation alter outcomes for patients with low back pain? A randomized placebo controlled trial. Eur J Pain. 2015 Aug;19(7):899-907.

[33] Terence P et al. The immediate effects of sigmoid colon manipulation on pressure pain thresholds in the lumbar spine. Journal of Bodywork and Movement Therapies. Volume 16, Issue 4, October 2012, Pages 416–423

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s