Observations & signes cliniques de la posture lombo-pelvienne 


balance macro ocean pebbles
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Examen de la statique lombaire dans le plan sagittal  

C’est le premier abord du sujet. Il faut rechercher un élément anatomique plus excentré que les autres, pouvant être responsable à distance des souffrances du patient par les compensations qu’il engendre.

Examiner le patient dans son attitude spontanée. Son équilibre est assuré par la répartition de ses masses élémentaires à l’aplomb de la ligne de gravité. Il ne peut déroger aux lois de la pesanteur ; toute déviation d’un élément devra être compensée par une contre déviation d’un élément sus ou sous-jacent. 

L’attitude habituelle d’un individu est de garder les genoux très légèrement fléchis et la tête en avant. 

Une ligne verticale partant du tragus de l’oreille passe bien en avant des talo-crurales ; elle tombe au niveau de l’articulation talo-naviculaire. Cette articulation médiale est un amortisseur, composé de la tête du talus se posant sur le hamac du ligament calcanéo-naviculaire, encroûté de cartilage à sa face supérieure. 

1

Un fil à plomb fixé au mur, une glace quadrillée, vous donnent des repères avec lesquels apprécier les déports des mobiles tête, thorax, bassin.

Exemples de postures et d’interprétations subjectives

 

Abonnez-vous pour y accéder

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s