10- Techniques lombaires, sujet debout

Auto-postures en extension 

1

En l’absence de translation du tronc, cette technique est destinée à accroître les mouvements possibles dans le secteur d’extension. 

«Placez vous face à un mur, les pieds à 30 cm l’un de l’autre, écartés du mur de 30 à 40 cm. Appuyez vos avant-bras à plat sur le mur à hauteur des épaules. Gardez la partie haute du tronc rigide, relâchez les muscles lombaires et fessiers. Laissez le bassin tomber vers l’avant le plus loin possible. Respirez profondément et gardez la position la plus avancée pendant une à deux secondes. Retournez à la position de départ lentement et répétez l’exercice.

Quand vous pourrez le faire facilement, il vous sera possible de faire le même exercice sans mur, en appuyant des mains sur le creux des reins pour accroître l’extension. Vous regardez le plafond en vous penchant en arrière le plus loin possible, sans plier les genoux et maintenez la position une à deux secondes. L’exercice doit être réalisé une dizaine de fois par heure ; c’est une alternative à l’exercice précédent».

boussoleCette proposition thérapeutique fait partie d’un ensemble de techniques permettant d’éviter le recours chirurgical lors d’une atteinte sciatique [2].

Sa pratique régulière pourrait améliorer les douleurs lombalgiques, prévenir leurs récidives sur le long-terme, limiter les arrêts de travail, chez les personnels de santé travaillant en maison de retraite [80].

Auto-réductions d’une attitude en translation (shift) en charge

 

boussoleCette proposition thérapeutique [2]  fait suite à la correction du shift en position couchée.

«Trois positions vous permettent de réduire la translation de votre tronc.

  1. Si vous pouvez vous tenir debout sans trop de douleurs, appuyez l’épaule du côté de la translation contre un mur. De cette position, rapprochez le bassin du mur pour réduire la déviation du dos. Il faut faire cet exercice doucement, sans provoquer de douleurs dans la jambe, une dizaine de fois par heure.
  2. Tenez-vous dans l’encadrement d’une porte, les coudes à angle droit, les avant-bras verticaux en contact avec le chambranle. Dans cette position, réduisez la déviation du bassin en le plaçant symétriquement par rapport aux épaules.
  3. Sans appui, vous pouvez, debout les pieds écartés de l’ordre de 30 cm, placer la main gauche sur la hanche gauche si vos épaules sont décalées vers la droite et repousser votre bassin vers la droite. Maintenez cette position 1 à 2 secondes sans bouger les épaules. Retournez lentement à la position de départ. Répétez cette mise en position plusieurs fois et essayez d’aller de plus en plus loin lors de la translation du bassin».

Références bibliographiques à propos de l’abord passif du rachis lombaire

[2] Albert HB, Manniche C. The efficacy of systematic active conservative treatment for patients with severe sciatica: a single-blind, randomized, clinical, controlled trial. Spine (Phila Pa 1976). 2012 Apr 1;37(7):531-42

[80] Oka, Kou Hiroe, Ken Hiroe. Can standing back extension exercise improve or prevent low back pain in Japanese care workers? J Man Manip Ther. September, 2015; 23(4): 205–209

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s