Généralités sur l’abord du cervicalgique


1

Dès les premiers instants, il importe de connaître le métier et l’activité du patient, se faire une première idée sur son comportement, son attitude, de façon à identifier les facteurs de chronicité. Dessin de la douleur, EVA et auto-questionnaire permettent d’identifier d’autres régions touchées et de prendre date des déficits et souffrances. 

Définitions 

La cervicalgie est une douleur perçue comme provenant de n’importe quelle région limitée supérieurement par la ligne courbe occipitale supérieure, inférieurement par une ligne imaginaire transverse passant par la pointe du processus épineux de T1, et latéralement par les plans sagittaux tangentiels aux bords latéraux du cou [Bogduk 2007]. Cette définition est topographique puisqu’elle ne peut pas être étiologique. 

Elle cumule à des degrés divers raideur, douleur locales ou irradiant vers le crâne et le membre supérieur, sensations d’instabilité vertébrale, perturbations du contrôle moteur. 

Les types de cervicalgies

Abonnez-vous pour y accéder

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s