Hypnose & douleur : une revue systématique et méta-analyse 

chain gold cone pendulum
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Cette méta-analyse visait à quantifier l’efficacité de l’hypnose dans la réduction de la douleur et à identifier les facteurs qui influent sur son efficacité. Il s’agissait de comparer des interventions basées sur l’hypnose avec une absence de traitement dans des études utilisant des douleurs expérimentales chez des sujets sains (application de froid, de chaud, de stimulations électriques, …). 

Six bases de données majeures ont été systématiquement recherchées pour des essais comparant les inductions hypnotiques avec des conditions de contrôle sans intervention sur l’intensité de la douleur, le seuil et la tolérance à celle-ci. 

Quatre-vingt-cinq études ont été incluses, portant sur 3632 sujets (hypnose n = 2892, contrôle n = 2646). 

Elle a mis en évidence les effets analgésiques de l’hypnose pour tous les effets douloureux (g = 0,54-0,76, p <0,001). La taille de l’effet semble donc entre moyenne et large.

L’efficacité était fortement influencée par la suggestibilité hypnotique. 

En particulier, un soulagement optimal de la douleur a été obtenu pour l’hypnose avec une suggestion analgésique directe administrée à des sujets à la suggestibilité élevée ou moyenne, qui présentaient respectivement des réductions cliniquement significatives de 42% (p <.001) et 29% (p <.001) de leurs douleurs.

Des avantages minimaux ont été trouvés pour des sujets faiblement suggestibles. 

Ces résultats suggèrent qu’une intervention hypnotique peut procurer un soulagement significatif de la douleur pour la plupart des patients et peut donc constituer une alternative efficace et sûre à la pharmacopée. 

Des données cliniques de haute qualité sont toutefois nécessaires pour établir la possibilité de généraliser ces effets thérapeutiques dans les populations souffrant de douleur chronique.

En fait, ils font quoi ? 

Beaucoup d’études utilisent l’induction hypnotique classique (standard hypnotic induction). Quand on cherche sur le net, on tombe sur ce site.

http://hypnose-ericksonienne.com/fr/sinformer/inductions-hypnotiques/

Notre métier évolue vers la prépondérance du discours du thérapeute. Encore une piste prometteuse, mais ça me fatigue déjà rien que de penser à la dépense d’énergie nécessaire pour tenir ce discours des journées entières sur des patients qui ne s’en laissent pas compter. Ca va devenir de plus en plus anachronique de passer des séances entières à refaire du match de la veille ou à écouter ensemble Guillaume Meurice en passant de la pommade sur le dos du patient lombalgique…

Références bibliographiques 

X01497634Thompson T, Terhune DB, Oram C, Sharangparni J, Rouf R, Solmi M, Veronese N, Stubbs B. The effectiveness of hypnosis for pain relief: A systematic review and meta-analysis of 85 controlled experimental trials. Neurosci Biobehav Rev. 2019 Apr;99:298-310. doi: 10.1016/j.neubiorev.2019.02.013.

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s