Le Figure-of-4-test

person standing on boardwalk
Photo de rawpixel.com sur Pexels.com

Un mélange de test de Patrick et de Haber test… Le Figure of 4 reprend la position de ces deux tests à la recherche d’une raideur coxale antérieure. 

Le test de Patrick est classiquement destiné à mettre en évidence une souffrance antérieure coxo-fémorale ou sacro-iliaque. Le Haber test est centré sur les douleurs sacro-iliaques. Le premier est d’une validité toute relative, le second serait un des rares tests sacro-iliaques utiles. 

Voir la fiche concernant test de Patrick et Haber test

Objectif

Le Figure of 4 est destiné à évaluer la raideur des structures antérieures coxo-fémorales.

Procédure 

Le patient est en procubitus, le membre inférieur à tester en abduction et rotation latérale de hanche, genou fléchi sur la table, la malléole latérale au niveau de la tubérosité tibiale antérieure controlatérale. Il est invité à se relâcher du mieux qu’il peut. 

Idéalement, le pelvis est en contact avec la table. Dans le cas contraire, plus fréquent chez les footeux que chez les danseuses étoiles, la verticale EIAS – table est mesurée à l’aide de la règle d’un goniomètre plastique de type Cochin.

Valeurs

Une distance moyenne de l’ordre de 7 ± 2 cm est mesurée chez ces sujets sains. 

Fiabilité 

Elle est très bonne (coefficient de corrélation intraclasse> 0,75) en intra comme en inter-opérateurs. Le coefficient de Pearson entre les deux examinateurs est de 0,864.

Validité 

Les auteurs estiment que, dans l’ensemble, l’évaluation est significativement corrélée avec les mesures goniométriques de l’extension (signe de Thomas mesuré) et de la rotation latérale coxo-fémorales. Mais les mesures indiquent de faibles coefficients de corrélation de Pearson. Bof donc. 

Réactivité aux étirements 

Dans la même position, un étirement a été réalisé dans une partie de l’échantillon. Le kinésithérapeute réalisait une poussée verticale sur le bassin pour étirer les structures antérieures. Aucun effet significatif des étirements n’a été observé par un examinateur en aveugle à l’aide de cette évaluation avant et immédiatement après l’application de cette technique d’étirement, comparativement à une intervention de contrôle. Il est vrai qu’il s’agissait d’une séance isolée (30 secondes d’étirements, répétés 5 fois). 

Commentaire 

La position mérite le détour, et pas que pour les footeux. L’abduction couplée à la rotation latérale mobilise effectivement les sacro-iliaques en bâillement antérieur…


Références bibliographiques 

cov150h.gifMartínez TC, Lluch E, Torres-Cueco R, Pecos-Martín D, McConnell J. Concurrent Criterion-related Validity, Reliability, and Responsiveness to Treatment of the Figure-of-Four Position for Measurement of Anterior Hip Joint Structures Tightness. J Manipulative Physiol Ther. 2018 Nov – Dec;41(9):780-788. doi: 10.1016/j.jmpt.2018.04.004.

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s