Mesure de l’extensibilité active des ischio-jambiers (active extension test) 

1

Objectifs

  • Mesure l’extensibilité active des ischio-jambiers 
  • Mesurer la douleur sciatique en degrés ?

Procédure 

Le sujet est en décubitus, membre inférieur opposé stabilisé voire sanglé à la table. Une ligne droite est dessinée entre la malléole latérale et la tête de la fibula. Le sujet est invité à fléchir la hanche et la maintenir à 90° et à étendre ensuite sa jambe, en gardant la cheville en extension pour prévenir la tension neurale du nerf tibial. 

La manoeuvre peut être répétée plusieurs fois avant de prendre la mesure. Un goniomètre à branches est ensuite appliqué à la face latérale du genou.

Variante 

1Un bâti en bois permet de s’assurer de la verticalité de la cuisse, pour une plus grande précision (cf photo ci-contre, tirée de l’article).

Valeurs 

Mesures réalisées sur 45 patients lombalgiques étiquettés raides des ischio-jambiers. 38.80 ± 11.14 ans de moyenne d’âge [Shamsi 2019].

Outil  1° essai 2° essai 3° essai Erreur standard
Electro-goniomètre 143.81 ± 22.69 146.67 ± 19.45 147.29 ± 18.94 2.16°
Goniometre à branches 154.14 ± 7.01 155.76 ± 7.69 157.48 ± 6.83 1.04°

BoussoleDans d’autres études, les valeurs sont de l’ordre de 35° ± 15° de flexion de genou, mais avec une étendue de 5 à 65°, chez des sujets jeunes et sains [11], valeurs comparables dans une autre étude [20] pour des sujets similaires. 

Assurer passivement l’extension du genou pose le problème de la tolérance du patient à la force exercée et modifie fortement les résultats [15].

Fiabilité 

Elle est très bonne en intra-examinateur, au goniomètre électronique (ICC à 0,99) comme au goniomètre à branches (ICC à 0,96) [Shamsi 2019, 11], mais dans des conditions optimales de stabilisation de la cuisse (butée de la cuisse à la verticale, inclinomètre sanglé à la jambe) [11].

Validité 

La comparaison entre goniomètre à branches et électrogoniomètre ne semble pas montrer de gros écarts. A noter que les valeurs semblent augmenter au fur et à mesure des essais, mais les auteurs n’ont pas déterminé si ces augmentations sont réelles ou de simples fluctuations d’échantillonnage.   

Commentaire 

Pourquoi ne pas s’en servir pour quantifier les douleurs sciatiques en étirement ?


Références bibliographiques 

[11] Gajdosik R, Lusin G. Hamstring muscle tightness: reliability of an active-knee-extension test. Phys Ther. 1983;63(7):1085–1090

[15] Guex K et al. Passive Knee-Extension Test to Measure Hamstring Tightness: Influence of Gravity Correction. Journal of Sport Rehabilitation, 2012, 21, 231-234

[20] Lim KI, Nam HC, Jung KS.  Effects on hamstring muscle extensibility, muscle activity, and balance of different stretching techniques. J Phys Ther Sci. 2014 Feb;26(2):209-13

Shamsi M, Mirzaei M, Khabiri SS. Universal goniometer and electro-goniometer intra-examiner reliability in measuring the knee range of motion during active knee extension test in patients with chronic low back pain with short hamstring muscle. BMC Sports Sci Med Rehabil. 2019 Mar 22;11:4. doi: 10.1186/s13102-019-0116-x

(Article en accès libre) 

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s