Mesure du glissement postérieur du talus (Posterior Talal Glide Test)

Sans titre

Un drôle de test inventé par Vicenzino

Procédure

Le patient est assis en bord de table, pied dans le vide. Le kinésithérapeute est agenouillé face à lui, empaumant les faces latérale et médiale du pied, les pulpes des pouces en contact avec le col du talus. Le pied est placé parallèlement au sol.

Il est repoussé en dorsal en gardant la plante parallèle avec le sol, jusqu’à sensation d’une ferme terminaison du mouvement.

Un inclinomètre placé sur la crête tibiale par un 2° examinateur permet de quantifier en degrés le glissement postérieur du talus.

BoussoleFiabilité

La fiabilité est très bonne en intra-examinateur, sur des patients de 20 ans ayant eu au moins deux entorses de cheville récente avec une asymétrie d’au moins 2 cm à la mesure centimétrique de flexion de cheville en charge [Vicenzino 2006].


Référence bibliographique

[22] Vicenzino B et al. Initial changes in posterior talar glide and dorsiflexion of the ankle after mobilization with movement in individuals with recurrent ankle sprain. Journal of Orthopaedic and Sports Physical Therapy 2006;36(7):464-71

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s