Les produits laitiers, des amis pour la vie ?

close up of milk against blue background
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Alors que la tendance new age consiste à bannir le lait de vache de l’alimentation quotidienne, chargeant ces protéines de tous les maux possibles et imaginables, ces chercheurs espagnols se sont demandé s’il y avait a contrario un avantage à consommer du lait pour améliorer les performances et la récupération musculaire après exercice. C’est ben une drôle d’idée ? Je n’imagine pas que les produits laitiers améliorent la récupération après des exercices de résistance et d’endurance en raison de leurs propriétés nutritionnelles. 

C’est ce qu’on cependant cherché ces auteurs. Ils ont systématiquement examiné les effets de la consommation de produits laitiers sur la performance à l’effort et la récupération de la fonction musculaire chez l’homme. Une recherche documentaire a été effectuée dans les bases de données MEDLINE (via PubMed) et Web of Science depuis leur création jusqu’au 15 avril 2018. 

La recherche initiale a permis de récupérer 7 708 articles et un total de 11 études ont finalement été incluses après application des critères d’inclusion et d’exclusion. 

Toutes les études sélectionnées ont été menées avec du lait de vache. 

Alors que certaines études ont mis en évidence un effet positif significatif du lait de vache sur la performance à l’effort et la récupération de la fonction musculaire, d’autres n’ont trouvé aucun effet. 

Ces controverses pourraient être dues à l’hétérogénéité de l’ingestion de lait (par exemple, la quantité de lait ingéré, le moment de la consommation), au type d’intervention et à la grande hétérogénéité des résultats mesurés. 

Des études supplémentaires sont donc nécessaires pour tirer des conclusions plus définitives.

Mais m’enfin… C’est commun comme aliment du sportif, la nourriture du veau ?


Références bibliographiques 

Alcantara JMA, Sanchez-Delgado G, Martinez-Tellez B, Labayen I, Ruiz JR. Impact of cow’s milk intake on exercise performance and recovery of muscle function: a systematic review. J Int Soc Sports Nutr. 2019 May 6;16(1):22. doi: 10.1186/s12970-019-0288-5.

(Article en accès libre) 

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s