Travail excentrique du triceps à l’escalier

Sans titre

Procédure 

Le patient se tient face à l’escalier, sur une marche, en appui sur la ou les rampes, avec l’ensemble du poids portant sur le membre inférieur à traiter, talon dans le vide. A partir d’une position en extension de cheville genou tendu pour solliciter les gastrocnémiens (a) ou genou fléchi (c) pour solliciter le soléaire, il freine la descente du talon jusqu’à la fin de la flexion de cheville (b). 

Sans titre 2

Le patient ne doit faire que des contractions excentriques, les contractions concentriques ne sont pas permises. A cette fin, il doit se hisser en extension de cheville à l’aide des bras et/ou du membre inférieur controlatéral. 

Posologie 

Le patient a pour consigne de réaliser 3 séries de 15 répétitions de la descente du talon, avec une minute de repos entre chaque série. Il doit réaliser deux séries par jour, sept jours par semaine, pendant 12 semaines. 

En progression, il peut débuter par une série de 10 répétitions le premier jour et graduellement augmenter jusqu’aux trois séries de 15 répétitions qui doivent être acquises à la seconde semaine de traitement. 

Le patient doit être encouragé à poursuivre les exercices même avec une douleur faible à modérée et ne doit les arrêter uniquement si elle devient insupportable. 

Lorsque ces exercices peuvent être réalisés entièrement sans douleurs ou inconforts, le patient doit les réaliser avec un poids de 5 kgs placé dans un sac à dos. Il peut augmenter les poids de 5 kgs en 5 kgs  s’il n’a pas de douleur au tendon achilléen à la fin de la 3° série d’exercices. 

Validité 

BoussoleL’efficacité d’une telle pratique sur la douleur comme sur la douleur à la pression est statistiquement mais non cliniquement significative à 4 mois [13]. 

Le mode d’action est hypothétique ; il est évoqué la présence d’une néo-vascularisation para-tendineuse diminuée par les exercices excentriques, par variations des forces appliquées au tendon et/ou utilisation majorée de la composante élastique passive du muscle, et/ou  utilisation du muscle dans un mode inhabituel et non douloureux [12, 8].


Références bibliographiques

[8] Maffulli N, Longo UG. How do eccentric exercises work in tendinopathy? Rheumatology (2008) 47(10): 1444-1445. 

[12] Rees J et al. The mechanism for efficacy of eccentric loading in Achilles tendon injury; an in vivo study in humans. Rheumatology (2008) 47(10): 1493-1497 

[13] Rompe JD et al. Eccentric loading compared with shock wave treatment for chronic insertional Achilles tendinopathy. a randomized, controlled trial. J Bone Joint Surg Am 2008, 90:52–61.27.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s