Plaidoyer pour une kinésithérapie précoce de la lombalgie aiguë


silver and gold coins
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Les dernières recommandations de la HAS restent très prudentes quant au recours rapide auprès du kinésithérapeute dans une lombalgie, notamment lors d’un épisode aigu. On reste encore dans le paradigme classique du kiné comme recours « si le patient ne guérit pas tout seul ».

Est-ce qu’il ne serait pas plus judicieux de faire intervenir précocément le kinésithérapeute ? C’est ce que semble proposer cette revue systématique.

Elle comprenait des études contrôlées randomisées et des études de cohorte prospectives et rétrospectives portant sur l’association entre la kinésithérapie précoce et le recours aux soins par rapport à la kinésithérapie plus tardive ou aux soins habituels.

Onze études répondaient aux critères d’éligibilité.

Débuter la kinésithérapie dans les 30 jours suivant la consultation pour lombalgie aiguë est considéré comme une prise en charge précoce, mais beaucoup d’études sont en deça de ce seuil.

Cinq études sur six comparant une kinésithérapie précoce à une kinésithérapie retardée ont montré que la kinésithérapie précoce réduisait le coût et le nombre de soins futurs. La méta-analyse a indiqué une réduction significative de la consommation d’opioïdes, des injections intra-rachidiennes et de la chirurgie.

Cinq études comparaient la prise en charge précoce aux soins usuels et rapportaient des résultats mitigés.

Conclusion des auteurs

Une kinésithérapie précoce pour une lombalgie aiguë peut réduire le recours ultérieur aux soins, le coût et la consommation d’opioïdes, et améliorer l’efficacité des soins de santé.

Cet examen peut aider les patients, les prestataires de soins de santé, les systèmes de soins de santé et les tiers payeurs à prendre des décisions en matière de traitement de la lombalgie aiguë.

Commentaire

Nous sommes dans un pays où le coût de la prise en charge en kinésithérapie comme dans les autres domaines n’atteint pas celui des pays comme les USA, où le recours aux opiacés comme à la chirurgie n’est pas aussi marqué.

Mais quand même, laisser la main au kinésithérapeute le premier mois et en première intention, ça coûte combien ? Moins de 100 € en tout cas.

Comme des enfants qui se sont fait piquer leur pelle et leur saut sur la plage, les kinésithérapeutes jouent les pleureuses et se plaignent systématiquement que les autres professions leur volent « leurs » compétences.

Est-ce qu’il ne serait pas plus malin de venir en aide 🙂 aux pouvoirs publics en leur démontrant les économies possibles grâce à nos tarifs très, très compétitifs ?


Références bibliographiques

cov200hArnold E, La Barrie J, DaSilva L, Patti M, Goode A, Clewley D. The Effect of Timing of Physical Therapy for Acute Low Back Pain on Health Services Utilization: A Systematic Review. Arch Phys Med Rehabil. 2019 Jul;100(7):1324-1338. doi: 10.1016/j.apmr.2018.11.025.

Accès possible à l’étude à l’aide de ce lien

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s