Le test de la palourde (Hip Stability Isometric Test)


beach sand shells massage
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Objectif :

Évaluer la force de l’éventail fessier dans les coxalgies chroniques ou le syndrome fémoro-patellaire.

Population-cible :

Femmes coxalgiques entre 18 et 40 ans. Jeunes étudiantes gonalgiques.

Matériel :

Capteur de force Lafayette. Instrument Company, Lafayette, IN, USA.

Procédure :

Le test de la palourde

La patiente est en latérocubitus infralatéral, la hanche à 20° d’abduction, 45° de flexion, le genou à angle droit, fléchi sanglé à la table, le pied posé sur le pied infralatéral. Un dynamomètre est glissé entre la sangle et le genou, à 5 cm au dessus de l’interligne. Le sujet est invité à abducter la hanche, en gardant les deux pieds en contact, contre la résistance de la sangle et/ou du praticien tenant le capteur de force.

Valeurs :

BoussoleIl correspond au rapport entre la force déployée et le poids de la patiente.

La valeur moyenne chez de jeunes femmes porteuses d’un syndrome fémoro-patellaire unilatéral est de 0.27 ± 0.08 kgf/kg du côté atteint, de 0.30 ± 0.09 kgf/kg du côté sain.

Le changement minimal cliniquement détectable a été déterminé à 0.036 kg du rapport entre la force et le poids du corps pour les sujets sains, 0.034 kg pour les patients porteurs d’un syndrome fémoro-patellaire [Almeida 2017].

Fiabilité :

Elle est très bonne en inter-examinateurs. L’erreur standard de mesure est de l’ordre de 5%, le changement minimal détectable de l’ordre de 13% [Matthew 2017].

Elle est très bonne en intra comme en inter-examinateurs (ICC = 0.98-0.99) [Almeida 2017].

Validité :

BoussoleComparativement à une population asymptomatique similaire, les patientes présentent une paradoxale augmentation de volume des muscles glutéaux (MF, PF, GF) à l’IRM (228 ± 40 cm3 versus 199 ± 29 cm3; p=.032), mais une diminution de la force des abducteurs lors du test (74.6 ± 16.8 Nm vs 93.6 ± 20.2 Nm; p=.009) [Matthew 2017]

Comparativement à l’évaluation des extenseurs, abducteurs et rotateurs latéraux de hanche, sa validité est considérée modérée à bonne (r = 0.51-0.65). De plus, le test est plus rapide à réaliser que les trois évaluations [Almeida 2017].


Références bibliographiques :

Matthew J. Mastenbrook, Paul K. Commean, Travis J. Hillen, Gretchen B. Salsich, Gretchen A. Meyer, Michael J. Mueller, John C. Clohisy, Marcie Harris-Hayes. Hip Abductor Muscle Volume and Strength Differences Between Women With Chronic Hip Joint Pain and Asymptomatic Controls. J Orthop Sports Phys Ther, Epub 9 Oct 2017. doi:10.2519/jospt.2017.7380

Almeida GPL, das Neves Rodrigues HL, de Freitas BW, de Paula Lima PO. Reliability and validity of the Hip Stability Isometric Test (HipSIT): a new method to assess hip posterolateral muscle strength. J Orthop Sports Phys Ther. 2017;47:906-913. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s