Mes meilleures preuves préférées de l’efficacité de la kinésithérapie dans les cervicalgies


adult art conceptual dark
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Michele Sterling est une physiothérapeute réputée.

Elle a réalisé il y a quelques années un livret à destination des patients souffrant d’une cervicalgie attribuée à un fléau cervical, livret qui en son temps avait été évalué par le Lancet. Il montrait qu’il n’y avait pas plus d’intérêt à faire 20 séances de kinésithérapie que de consacrer une séance a donner le livret et répondre aux questions du patient. 

On en est encore à peu près la, selon elle, du moins tant que la qualité des preuves n’est pas plus importante. 

J’en suis fort marri.

Quand on me demande quoi faire dans une cervicalgie, je trouve qu’un bon thrust entre les omoplates avec un bon gros massage appuyé au même endroit contente souvent les patients. Pour les récalcitrants, leur expliquer la neuro-physiologie de la douleur et le Kabat du cou me semble apporter un plus.

Me semble ici, ne veut rien dire : si je ne suis pas content, j’ai qu’à vérifier par moi même les sources. Mais peut être que je vis dans l’illusion depuis des décennies, who knows ?

Regardons de plus près. Il est écrit :

«Interventional procedures (e.g., radio-frequency neurotomy), pharmaceutical treatment, and passive treatments—such as acupuncture or manual therapy alone and not used in conjunction with more active treatments—will not be included»

Et plus bas :

«Manual therapy is a common treatment provided to patients with neck pain. It was not an aim of this review to synthesise evidence for passive treatments used in isolation. However, as manual therapy is often combined with exercise in clinical practice, it is worthwhile to consider if its addition has any greater effects than exercise alone». 

Pour conclure par :

«Clinical message: Adding manual therapy to exercise may be more beneficial than exercise alone, but the evidence is conflicting.»

On peut s’interroger légitimement sur cette façon de faire. Exclure le traitement le plus communément utilisé, pour lequel il existe des preuves d’efficacité sur son emploi isolé au moins sur le court-terme ?

Pas trop fair, tout ça…

Intervention Population-cible Qualité de la preuve Taille de l’effet Où ? Par qui ?
Vidéo encourageant d’être actif Cervicalgie attribuée à un fléau cervical  Modérée  Petits effets à court-terme comparativement à ne rien faire Urgences  Indifférent 
Livret  Cervicalgie attribuée à un fléau cervical  Faible  Sans effet Urgences Indifférent
Livret ou courriel Cervicalgie non attribuée à un traumatisme Modérée Sans effet comparativement au massage et aux exercices Soins primaires Indifférent
Livret et école du dos Cervicalgie non attribuée à un traumatisme Très faible à faible Sans effet Soins primaires & secondaires Indifférent
Renforcement musculaire du quadrant supérieur  Cervicalgie attribuée ou non à un traumatisme Modérée  Modéré à fort sur le court-terme Soins primaires & secondaires Professionnels du sport
Cervicalgie chez des employés de bureau Modérée Modéré par rapport à ne rien faire Lieu du travail 
Endurance du quadrant supérieur Cervicalgie attribuée ou non à un traumatisme Modérée Faible sur le court-terme Soins primaires & secondaires Physiothérapeute 
Contrôle moteur Cervicalgie attribuée ou non à un traumatisme Modérée Faible sur le court-terme. Faible à modéré sur le moyen-terme pour la douleur Soins primaires & secondaires Physiothérapeute 
Cervicalgie non attribuée à un traumatisme Faible à modérée Faible effet sur les déficits comparivement à d’autres traitements Soins primaires & secondaires Physiothérapeute 
Étirements du cou et de l’épaule Actifs  Pedro (8/10) Faible effet sur la douleur et les déficits comparativement à de l’ergonomie Lieu du travail  Professionnels du sport
Proprioception oeil / cou Cervicalgie attribuée ou non à un traumatisme Très faible  Faible effet sur la douleur comparativement à l’absence d’exercices Soins primaires & secondaires Physiothérapeute 
Qigong Cervicalgie attribuée ou non à un traumatisme Modérée Faible effet sur le court-terme Soins primaires & secondaires Professionnels du sport
Yoga Cervicalgie non attribuée à un traumatisme Modérée Effet modéré sur la douleur et les déficits comparativement à d’autres traitements comme des exercices  Soins primaires & secondaires Professionnels du sport
Exercices généraux Cervicalgie attribuée ou non à un traumatisme, actifs Aucun effet Soins primaires & secondaires Professionnels du sport
Prise en charge psychologique isolée Cervicalgie attribuée ou non à un traumatisme Très faible à modérée Faible effets sur la douleur et les déficits par rapport à ne rien faire  Soins primaires & secondaires Psychologue 
Prise en charge psychologique et kinésithérapie  Cervicalgie attribuée à un fléau cervical  Modérée Pas d’effet sur la douleur et les déficits Soins primaires  Physiothérapeute
Effet modéré sur la kinésiophobie
Cervicalgie aiguë attribuée à un fléau cervical  Pedro (8/10) Effet modéré à large sur les déficits liés à la douleur comparativement aux exercices isolés Physiothérapeute
Exercices et thérapie manuelle  Cervicalgie attribuée ou non à un traumatisme Pas d’effets comparativement aux exercices Soins primaires & secondaires

Références bibliographiques  

Sterling M, de Zoete RMJ, Coppieters I, Farrell SF. Best Evidence Rehabilitation for Chronic Pain Part 4: Neck Pain. J Clin Med. 2019 Aug 15;8(8). pii: E1219. doi: 10.3390/jcm8081219.

Article disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s