Effet d’un traitement ostéopathique viscéral sur le reflux gastro-oesophagien : une étude contrôlée randomisée 


Rien que le titre de la note est un progrès : une étude contrôlée randomisée en ostéopathie.

Les ostéopathes ayant réalisé cette étude ont évalué l’effet d’une technique manuelle ostéopathique appliquée sur la région du cardia chez des patients souffrant de reflux gastro-oesophagien (RGO). 

Indicateurs 

Dans la semaine suivant la prise en charge, les symptômes du RGO via un questionnaire (GerdQ), la mobilité cervicale et le seuil de douleur à la pression du processus épineux C4.

Patients 

Soixante sujets entre 18 et 70 ans souffrant de RGO, assignés au hasard au groupe expérimental (GE) (n = 29) ou à un groupe témoin (GT) (n = 31 ), qui ont reçu un contact manuel imitant la technique ostéopathique sans exercer de force thérapeutique. 

Ils devaient avoir été diagnostiqués porteurs d’une RGO par un gastro-entérologue, une endoscopie ou une impedance-pHmetry confirmant ce diagnostic. 

Procédure 

Sans titre
J’ai déchiré la page de l’article. C’est pas bien.

Le patient est assis et l’ostéopathe est en arrière de lui. Les mains de l’ostéopathe sont placées dans la zone épigastrique du patient. Le patient est invité à se plier en flexion tout en inspirant, de sorte que l’ostéopathe puisse pénétrer plus en profondeur au niveau des tissus de l’épigastre. Après cela, il est demandé au patient de se redresser et d’étendre son cou en expirant. À ce moment, l’ostéopathe pousse caudalement les tissus avec ses mains. La procédure est répétée pendant 5 min. 

Posologie 

Deux traitements. 

Validité 

L’application du traitement manuel ostéopathique chez les sujets atteints de RGO a produit une amélioration significative des symptômes une semaine après l’intervention (p = 0,005) avec une différence entre les groupes de 1,49 IC 95%[0,47-2,49] points au score de GerdQ. 

Le seuil de douleur à la pression du processus épineux de C4 s’est amélioré dans le groupe expérimental après le traitement (p = 0,034), avec une différence entre les groupes de 8,78 IC95%[0,48-17,09] Newton / cm2. 

Les amplitudes mesurées au CROM ont également augmenté dans le GE par rapport au GT (p <0,001), avec une différence entre les groupes de 33,89° IC95%: 15,17°-52,61°].

Conclusion des auteurs 

La technique ostéopathique manuelle produit une amélioration des symptômes du RGO une semaine après le traitement, de la mobilité cervicale et du seuil de douleur à la pression sur C4. Cela peut signifier que le traitement ostéopathique est utile pour améliorer les symptômes du RGO.

Pourquoi tester la région cervicale ?

Les auteurs pensent qu’il pourrait exister un lien entre RGO et cou via la sensibilisation du nerf phrénique. Ils évoquent une hyperalgésie gastrique expérimentale qui augmenterait la tonicité des muscles du cou. 

Il est possible aussi que les patients soient moins sensibles d’une manière générale et globale après avoir été touchés par un praticien. On attendra qu’une étude complémentaire analyse le seuil de douleur à la pression du tibial antérieur ou de toute autre région complètement indépendante du trouble.

En tout cas, je suis étonné de l’ampleur des résultats sur la région cervicale… Ils devraient peut être breveter leur technique, ou vérifier leurs mesures : c’est du jamais vu. Mais peut être qu’après tout, 12*5 flexions / extensions actives dans un environnement thérapeutique…

Il faudrait toujours demander au patient ce qu’il pense d’une technique, ce qu’il en imagine, à quoi cela correspond pour lui…on aurait des surprises, peut être.

Le questionnaire GerdQ

Les auteurs indiquent que ses qualités métrologiques sont reconnues. Il est utilisé notamment pour analyser les effets du prazole, médicament très répandu pour ces troubles (le nombre de patients prenant ce médoc… non ?) et dont l’efficacité est (selon les auteurs parce que moi je n’y connais rien), plus importante que cette technique.


Références bibliographiques 

espagne.gifEguaras N, Rodríguez-López ES, Lopez-Dicastillo O, Franco-Sierra MÁ, Ricard F, Oliva-Pascual-Vaca Á. Effects of Osteopathic Visceral Treatment in Patients with Gastroesophageal Reflux: A Randomized Controlled Trial. J Clin Med. 2019 Oct 19;8(10). pii: E1738. doi: 10.3390/jcm8101738.

Article en accès libre

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s