L’épaule, c’est aussi une prise de tête


En thérapie manuelle il est habituel de dire qu’il n’y a rien de plus difficile à traiter qu’une épaule chronique, à part deux épaules chroniques. Tout le monde se perd dans la biomécanique compliquée de cette région, dans toutes les pistes possibles juste limitées par l’imagination fertile du praticien et de ses formateurs.

Et si une épaule se traitait de la même façon qu’un dos, un coude, des lombaires, ….? Ca simplifierait les choses. 

Et pourquoi que les épaules chroniques ? Quand le cerveau s’inquiète, quelque soit la région et quelque soit le traumatisme, mineur, majeur ou supposé, … 

licenceivIdée à breveter

Faut que je demande au Conseil de l’Ordre si un kinésithérapeute conventionné peut obtenir une licence IV. Parce que, pour mettre le cerveau au repos, après deux ou trois petits verres derrière la cravate, je suis sûr que l’épaule lève toute suite mieux.

États des lieux 

Pour explorer l’association entre les facteurs psychologiques et l’intensité de la douleur à l’épaule, la fonction, ainsi que l’hypersensibilité locale et généralisée à la douleur de pression, une étude transversale a recruté 90 sujets souffrant de douleurs chroniques à l’épaule. 

Les seuils de douleur sous pression ont déterminé la présence d’une hypersensibilité à la douleur. 

L’intensité, la fonction, la détresse émotionnelle, le comportement face à la douleur et la tendance à broyer du noir 🙂 ont également été évaluées. Les analyses ont été ajustées pour le sexe et l’âge.

Résultats

Le diagnostic de dépression (réponse oui / non) était associé à la fois à un plus grand seuil de douleur à la pression régional comme à distance de l’épaule. 

La présence d’une dépression présentait la plus forte association avec l’hypersensibilité à la douleur lors de la pression. 

Un meilleur comportement face à la douleur était associé à une intensité de la douleur plus faible et à de moindres déficits. Une plus grande catastrophisation de la douleur avait un effet inverse. 


Références bibliographiques 

belgiqueespagneMartinez-Calderon J, Meeus M, Struyf F, Diaz-Cerrillo JL, Clavero-Cano S, Morales-Asencio JM, Luque-Suarez A. Psychological factors are associated with local and generalized pressure pain hypersensitivity, pain intensity, and function in people with chronic shoulder pain: A cross-sectional study. Musculoskelet Sci Pract. 2019 Dec;44:102064. doi: 10.1016/j.msksp.2019.102064

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s