Rééduquer l’équilibre des PTG et PTH


four rock formation
Photo de nicollazzi xiong sur Pexels.com

Cette étude, réalisée dans l’Ontario entre 2006 et 2009, s’est intéressée à l’avantage de l’ajout d’une rééducation de l’équilibre à la rééducation habituelle d’une PTG ou PTH. 

Population-cible : 

Hommes & femmes de 66 ± 10 ans de moyenne d’âge, immédiatement après pose d’une PTG ou PTH unilatérale avec autorisation de l’appui total par le chirurgien. 

Critères d’exclusion : 

Troubles neurologiques ou vestibulaires, reprise de prothèse. 

Indicateur principal : 

Surface du stabilogramme. 5 tests yeux ouverts, les pieds sur une même ligne, en fente le pied du membre opéré en avant, en arrière, l’appui unipodal côté opéré, côté sain. Ils duraient 10 secondes chaque, les précautions étant prises pour éviter les chutes. Deux répétitions de chaque test avec 10 secondes de repos entre chaque. Pas d’indication de la fréquence d’acquisition. 

Indicateurs secondaires : 

Western Ontario and McMaster Universities Osteoarthritis Index (WOMAC), Activities-specific Balance Confidence (ABC) scale, BBS, Timed Up and Go (TUG) test. 

Procédures : 

Elles figurent dans l’annexe de l’article. Bien classiques et peu ou pas manuelles. 

Les patients doivent réaliser 10 répétitions de chaque exercice 3 fois par jour et doivent enregistrer leur prestation sur un tableau permettant d’évaluer leur assiduité (ah ! la culture de l’écrit des anglo-saxons…). 

Posologie : 

5 semaines, à partir de la première visite à domicile après chirurgie. Une à deux visites par semaine pendant 5 semaines, soit globalement 4 à 6 séances. Une éducation à propos des transferts, postures à adopter et une mise en garde des risques de chutes est donnée. Un descriptif illustré des exercices est fourni ainsi que le numéro de téléphone du physiothérapeute au cas où. 

BoussoleValidité : 

Comparativement à un traitement standard, l’ajout d’une rééducation de l’équilibre permet une réduction significative de la surface du stabilogramme. 

Commentaires : 

Pas vu le comparatif des scores dédiés à l’équilibre et reconnus comme tels. Étonnant. À la vue des premiers résultats, l’étude aurait pu être un peu reconfigurée en basculant le score posturologique en indicateur principal ? Ce n’est pourtant pas le plus valide… 

6 séances à domicile et le reste au téléphone s’il y a un problème…Le Nouveau monde est un Autre monde. 


Oldies but goldies, quelques études passent les années sans que leurs conclusions soient trop remises en cause… Ou pas. Je profite des vacances pour ce retour vers le (peut être) futur. Note rédigée originellement dans ActuKiné le Lundi 26 Décembre 2016


Référence bibliographique : 

Pankaj Jogi, Aleksandra Zecevic, Tom J Overend, Sandi J Spaulding, John F Kramer. Force-plate analyses of balance following a balance exercise program during acute post-operative phase in individuals with total hip and knee arthroplasty: A randomized clinical trial. SAGE Open Med. 2016; 4. doi:  10.1177/2050312116675097 

Accès gratuit à l’article 

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s