On peut enfin objectiver cliniquement la mobilité inter-vertébrale lombaire !


sensors-20-00100-g002.png
Illustration provenant de l’article

Un dispositif expérimental portable permet d’objectiver les résistances lors du test de mobilisation passive postéro-antérieure de type Maitland.

Jusqu’à lors, il fallait un gros portique [Wong 2015], juste bon à mesurer la raideur lombaire globale en L3 (L5 était trop en biais pour réaliser une mesure correcte…).

Les auteurs proposent une solution plus compatible avec la clinique.

L’instrument a été comparé avec un dispositif expérimental et une simulation informatique. 

Les résultats ont montré que les courbes force-déplacement mesurées par le dispositif et celles simulées par le modèle informatique présentaient des caractéristiques similaires. 

Vous allez pouvoir juger du déplacement d’une épineuse par rapport à une autre, avec précision et validité apparemment.

Bon, après, pour quoi faire ?

Le test Maitland est réputé fiable pour tester les hypomobilités et trouver l’étage douloureux quand on compare les observations de deux praticiens. Il est cependant peu fiable pour tester les hypermobilités, les kinésithérapeutes étant plus enclins à rechercher des zones de résistances que des zones en étant dépourvues. 

Et c’est couillon, parce que chez le lombalgique, il est plus retrouvé de zones d’instabilités segmentaires que de raideurs. De toute façon, lorsque leurs observations sont comparées avec une IRM, elles sont dans les chaussettes [Landel 2008]. Il n’y a donc pas encore de validité à ces tests. Peut être avec cet appareil ? 

Et puis, quelle importance ? Comme dit Butler, vous savez bien que certains patients, même si on pouvait les amputer proprement de la région lombaire, ils auraient encore mal 🙂

Pourquoi faire une note là-dessus, alors ?

Je ne sais pas. J’aime bien l’idée que des chercheurs qui cherchent passent des heures et des heures à trouver des trucs parfaitement inutiles. Et moi, pendant que je fais une note là-dessus, je ne bois pas pour oublier toutes ces années passées à chercher la lésion ostéopathique primaire.


Références bibliographiques 

taiwan.gifWu HK, Lai HJ, Teng T, Yu CH. Development of an Objective Portable Measurement Device for Spinal Joint Accessory Motion Testing. Sensors (Basel). 2019 Dec 23;20(1)

Article en accès libre.

Articles en rapport avec le sujet

Landel R et al. Intertester reliability and validity of motion assessments during lumbar spine accessory motion testing. Phys Ther. 2008 Jan;88(1):43-9.

Wong AY et al. Do participants with low back pain who respond to spinal manipulative therapy differ biomechanically from non-responders, untreated or asymptomatic controls? Spine (Phila Pa 1976). 2015 Sep 1;40(17):1329-37

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s