La belle réussite du Journal Of Physiotherapy 


X18369553

Le Journal of Physiotherapy figure assurément dans le Top 5 international des revues de kinésithérapie. Il est en accès gratuit dès sa parution, contrairement à Physical Therapy (un an), le Journal of Orthopaedic & Sports Physical Therapy (3 ans) & Musculoskeletal Science & Practice (jamais).

Il y a dix ans, ce journal a changé de nom, passant d’Australian Journal of Physiotherapy à Journal of Physiotherapy. Ce changement visait à refléter sa réputation croissante en tant que revue internationale majeure en physiothérapie et réadaptation. Le comité de rédaction, à l’époque, a estimé que le changement de nom était nécessaire pour s’assurer que le Journal demeure à l’avant-garde de la profession. Bien qu’avoir «australien» dans le titre puisse être considéré comme une marque de qualité, étant donné le leadership que les physiothérapeutes australiens ont exercé dans la profession au niveau international, il pourrait également être interprété comme «local». 

L’une des intentions liée au changement de nom était d’encourager plus de soumissions des meilleurs travaux compétitifs au niveau international d’auteurs étrangers. 

Des membres internationaux ont été ajoutés au comité de rédaction, passant de deux en 2012 à quatre en 2015. Cela visait en partie à encourager les contributions d’auteurs étrangers. 

Les soumissions d’articles de recherche originaux sont assurément devenues plus internationales :

  • En 2009 – la dernière année sous le titre Australian Journal of Physiotherapy – le Journal a reçu des manuscrits de recherche d’auteurs de 22 pays. 
  • En 2019, des manuscrits de recherche ont été reçus d’auteurs de plus de 50 pays. 

Plus d’un tiers des manuscrits de recherche soumis en 2019 avaient un groupe d’auteurs collaborant de plusieurs pays (jusqu’à sept pays pour un manuscrit).

Il est également intéressant de comparer la paternité du contenu publié (éditoriaux, articles de recherche, …) au cours de la même décennie.

  • Les articles publiés dont l’auteur n’est pas australien représentaient 35% du contenu de la revue en 2009 et ce chiffre est passé à 53% en 2019.
  • Le volume et la qualité des soumissions ont également augmenté. Entre 2009 et 2019, les soumissions de manuscrits ont quintuplé. 
  • La quantité de données résumées dans les revues systématiques publiées a augmenté. 
  • La taille et la qualité des essais randomisés publiés se sont également améliorées. 
  • Les scores médians PEDro sont rapidement passés de 7 en 2009 à 8 en 2011 et ont maintenu ce niveau pendant le reste de la décennie. 
  • La taille médiane des échantillons des essais a également augmenté au cours de la décennie. 

Les lecteurs du journal semblent apprécier les améliorations apportées au contenu, les téléchargements augmentant également considérablement.


Références bibliographiques 

australieElkins MR. Internationalisation of Journal of Physiotherapy. J Physiother. 2019 Dec 13. pii: S1836-9553(19)30122-5. doi: 10.1016/j.jphys.2019.11.002. Article en pré-publication.

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s