Flexion de cheville : ne pas rater la première séance


person standing beside aloe vera plant
Photo de Daria Shevtsova sur Pexels.com

L’amplitude des mouvements de la cheville diminue avec l’âge, affectant la mobilité et le contrôle postural. Les auteurs considère que les résultats les plus importants sur ces amplitudes surviennent après la première séance de thérapie manuelle mobilisant le talus.

Dès que Deepdyve affiche l’article je saurais vous en dire plus sur cette méthode miracle… ça me rappelle un autre article de PT sur le traitement manuel de l’entorse de cheville, avec les mêmes suites bénéfiques [Green 2001].

Objectif

L’objectif de cette étude était d’étudier les effets d’une intervention basée sur la mobilisation des talus de personnes âgées en bonne santé vivant en institution et présentant une amplitude de mouvement de dorsiflexion de cheville limitée. Elle a déterminé de quelle façon la mobilité de la cheville a évolué au cours du traitement.

Conception

Il s’agissait d’un essai clinique randomisé, sur des patients vivant en communauté.

Les participants

Des adultes de plus de 60 ans ayant une mobilité limitée de la cheville ont participé à cette étude.

Interventions

  • L’intervention expérimentale a consisté en 6 séances de thérapie manuelle appliquées sur l’articulation de la cheville. 
  • Le groupe témoin a reçu le même temps de traitement pour une prise en charge factice.

Indicateurs 

Amplitude de flexion dorsale de la cheville en charge, avant intervention et à chaque séance. 

Résultats

Trente-six sujets ont été analysés. Une seule séance de mobilisation a augmenté l’amplitude des mouvements de la cheville de 8° IC95%[6° à 11°]. 

À la fin de la sixième séance, cet effet avait légèrement augmenté pour atteindre 11° IC95%[9° à 13°]. 

Des différences significatives entre les groupes ont été trouvées tout au long de l’intervention.

Conclusions

Six séances d’une intervention basée sur la mobilisation des talus chez des personnes âgées saines vivant en communauté ont révélé que le gain de mobilité le plus important en termes d’amplitude de mouvement de dorsiflexion de la cheville se produit après la première séance. Des sessions supplémentaires produisent de petites améliorations avec une légère tendance à la hausse. 

Point important, la restauration de la mobilité articulaire s’améliore au fil du temps après la fin de l’intervention.


Références bibliographiques 

espagneDavid Hernández-Guillén, José-María Blasco. A Randomized Controlled Trial Assessing the Evolution of the Weight-Bearing Ankle Dorsiflexion Range of Motion Over 6 Sessions of Talus Mobilizations in Older Adults. Physical Therapy, 16 January 2020

Green T, Refshauge K. A randomized controlled trial of a passive accesory joint mobilization on acute ankle inversion sprains. Physical therapy. Vol 81 n°4. Avril 2001

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s