Dry needling et cervicalgie : une efficacité discutée


amusement arriere plan arrondir blanc

28 études contrôlées randomisées ont comparé dry needling effectif et factice dans une cervicalgie présentant des points-gâchettes cervicaux.

Sans surprise, un effet statistiquement mais pas cliniquement significatif est retrouvé sur la douleur et l’incapacité, sur le court-terme. Les amplitudes cervicales n’apparaissent pas améliorées, les seuils de douleur à la pression le sont [Navarro-Santana 2020].

Ces conclusions sont celles d’adeptes de la technique, un peu toujours les mêmes. L’article est en accès libre.

Tous les jours, en cherchant un peu et avec un peu d’auto-persuasion, on retrouve un point-gâchette au milieu du trapèze supérieur de beaucoup de cervicalgiques. Les pouces des vieux praticiens deviennent arthrosiques à force de poncer ces indurations, c’est donc qu’ils sont un peu convaincus du bien fondé de travailler la région et que leur croyance est contagieuse auprès du patient. 

Mais :

D’une manière générale, est-ce qu’une technique isolée, sans explication et discours sur le mode d’apparition et de pérénisation d’une douleur cervicale est suffisante pour être cliniquement efficace ? 

Est-ce que cela vaut la peine de se former à une pratique, exigeante dans sa réalisation, nécessitant autant de concentration de la part du praticien pour d’aussi faibles avantages ? 

Quoi de neuf sur le sujetJanvier 2021 : Joshua Cleland signe que le dry needling ne marche pas mieux qu’un traitement factice dans les cervicalgies

Ca c’est un scoop, puisque, depuis des années, beaucoup d’études hispano-américaines ont été prolifiques dans ce domaine. Le résumé de l’article conclu que le dry needling ne devrait pas faire partie d’une première approche pour traiter la cervicalgie.

Au moins, on sait que vous pouvez faire semblant de piquer, pour le même résultat. C’est vrai que pour récupérer les taches de sang sur un drap, c’est toujours la croix et la bannière. Grâce à Joshua, vous n’aurez plus besoin de frotter.


Références bibliographiques 

usaEric Gattie, Joshua A Cleland, Jeevan Pandya, Suzanne Snodgrass. Dry Needling Adds No Benefit to the Treatment of Neck Pain: A Sham-Controlled Randomized Clinical Trial With 1-Year Follow-up. J Orthop Sports Phys Ther. 2021 Jan;51(1):37-45. doi: 10.2519/jospt.2021.9864.

espagneusaMarcos J Navarro-Santana, Jorge Sanchez-Infante, César Fernández-de-Las-Peñas, Joshua A Cleland, Patricia Martín-Casas, Gustavo Plaza-Manzano. Effectiveness of Dry Needling for Myofascial Trigger Points Associated with Neck Pain Symptoms: An Updated Systematic Review and Meta-Analysis. J Clin Med. 2020 Oct 14;9(10):3300. doi: 10.3390/jcm9103300.

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s